Ukraine : une loi d'amnistie sous condition

le
0

Après plus de douze heures d'intenses discussions, le Parlement a voté un texte qui propose une loi d'amnistie assortie d'une condition de taille : que les manifestants quittent les bâtiments occupés.

Envoyée spéciale à Kiev

L'issue de cette deuxième journée de session parlementaire était scrutée de près par les observateurs et les manifestants. Mercredi soir, au terme de douze heures de discussions tendues, la Rada - le Parlement ukrainien - a adopté une loi d'amnistie pour les protestataires arrêtés lors des heurts avec les forces de l'ordre, depuis deux mois. Le texte, approuvé par 232 députés soit six de plus que nécessaire, sur les 416 présents, n'a pas été voté par les membres de l'opposition, qui ont même crié «Honte» dans l'Hémicycle pour le dénoncer. Et pour cause, la loi, défendue par Iouri Mirochnitchenko, un partisan du président Ianoukovitch, est assortie d'une condition de taille: que les occupants évacuent sous quinze jours les bâ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant