Ukraine : un photographe et un volontaire tués dans l'Est malgré la trêve

le
0
Ukraine : un photographe et un volontaire tués dans l'Est malgré la trêve
Ukraine : un photographe et un volontaire tués dans l'Est malgré la trêve

Un cessez-le feu de plus en plus fragile en Ukraine. Le photographe du quotidien ukrainien «Segodnia», Serguiï Nikolaïev, et un combattant du groupe paramilitaire nationaliste Pravy Sektor, ont été tués samedi à Piski, village proche des ruines de l'aéroport de Donetsk, dans l'Est séparatiste pro-russe de l'Ukraine.

L'armée ukrainienne avait pourtant fait état d'une «baisse considérable (du nombre) des tirs» dans la nuit de vendredi à samedi après les violences qui ont coûté la vie à trois soldats ukrainiens près de l'aéroport de Donetsk dans une attaque des rebelles appuyés par des chars et des mortiers. Le président ukrainien Petro Porochenko a qualifié cette attaque de «grave atteinte au cessez-le-feu» en vigueur depuis le 15 février, dans un entretien téléphonique avec Angela Merkel. La chancelière allemande est garante avec le président français François Hollande des accords de paix signés à Minsk le 12 février en présence du président russe Vladimir Poutine.

Le risque d'une nouvelle escalade

Heidi Tagliavini, présidente du Groupe de contact sur l'Ukraine de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a estimé vendredi devant le Conseil de sécurité de l'ONU que le conflit ukrainien était «à la croisée des chemins, avec le risque d'une nouvelle escalade». Le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko a fait état d'un affrontement entre forces ukrainiennes et rebelles aux environs de l'aéroport de Donetsk au cours des dernières 24 heures. Aucun militaire ukrainien n'a été tué, mais trois ont été blessés, a-t-il dit. Selon le porte-parole, des drones «ennemis» ont survolé à cinq reprises la zone située entre le port stratégique de Marioupol et la Crimée, péninsule ukrainienne rattachée à la Russie il y a un an.

Les autorités ukrainiennes craignent une offensive contre Marioupol, où l'armée signale une concentration de troupes ennemies. La prise de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant