Ukraine : un ministre allemand dénonce une «tentative de scinder l'Europe»

le
0
Ukraine : un ministre allemand dénonce une «tentative de scinder l'Europe»
Ukraine : un ministre allemand dénonce une «tentative de scinder l'Europe»

L'Ukraine a fait un pas de plus vers l'Europe vendredi. Kiev a en effet signé le volet d'un accord d'association avec l'UE, à l'occasion du sommet européen de Bruxelles. Moscou, en revanche, poursuit son annexion de la Crimée, en dépit des menaces venues des Occidentaux qui jugent ce rattachement illégitime. 

Fabius condamne l'«annexion» de la Crimée. Le chef de la diplomatie française rappelle sur son compte Twitter que des «décisions importantes ont été prises hier (vendredi), au Conseil européen, pour condamner l'annexion de la Crimée». Pour le ministre, l'UE a deux priorités : prévenir une nouvelle escalade, accompagner l'Ukraine dans la transition politique et les réformes économiques. Laurent Fabius insiste sur «la nécessité que la mission d'observation de l'OSCE se déploie immédiatement».

Des décisions importantes ont été prises hier, au Conseil européen, pour condamner l'annexion de la #Crimée 1/2? Laurent Fabius (@LaurentFabius) March 22, 2014

Le chef de la diplomatie allemande à Kiev et Donetsk. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a rencontré ce samedi les dirigeants ukrainiens dans la capitale. Ce dernier a dénoncé comme une «tentative de scinder l'Europe» le référendum en Crimée ayant conduit au rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie. Il a également qualifié «le référendum et la décision du Conseil de la Fédération (la chambre haute du parlement russe, qui a voté vendredi l'intégration de la Crimée à la Russie)» de «violation du droit international».

L'Allemand se rend dans l'après-midi à Donetsk, région pro-russe à l'Est du pays, sous tension. Le Premier ministre canadien, Stephen Harper, doit s'entretenir pour sa part avec le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk. Ces visites interviennent au lendemain de l'accord d'association de Kiev avec l'Europe, qui vise à arrimer l'Ukraine à l'Union, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant