Ukraine : un journaliste pro-occidental tué dans un attentat à la bombe

le
0
Ukraine : un journaliste pro-occidental tué dans un attentat à la bombe
Ukraine : un journaliste pro-occidental tué dans un attentat à la bombe

Le journaliste ukrainien Pavel Cheremet a été tué mercredi dans un attentat à la bombe dans le centre de Kiev, la capitale. Ce professionnel de 44 ans, réputé pour son indépendance, se rendait vers sa station de radio quand la voiture qu'il conduisait a explosé. Le véhicule appartenait à l'une de ses collègues, qui n'était pas à bord au moment de l'explosion. 

 

«Il conduisait le long de la rue Ivan-Franko et s'était arrêté à un carrefour quand l'explosion a eu lieu. Les flammes sont montées jusqu'au deuxième étage  (des immeubles environnants)», a expliqué un chauffeur de taxi ne voulant confier que son prénom, Petro. «Nous nous sommes précipités vers la voiture et avons ouvert la porte. Il était allongé sur le sol et gémissait. Il était sous le choc et sa jambe semblait cassée», a ajouté ce témoin, précisant que le journaliste était encore en vie quand les secours sont arrivés, avant de succomber plus tard à ses blessures.

Un enquêteur ukrainien examine la voiture du journaliste Pavel Cheremet déchiquetée par la bombe. REUTERS/Valentyn Ogirenko

 

La police ukrainienne a annoncé dans l'après-midi l'ouverture d'une enquête pour «meurtre prémédité» tandis que le ministre de l'Intérieur, Arsene Avakov, a estimé que ce «meurtre effronté» visait à déstabiliser le pays. «Un engin explosif improvisé, peut-être contrôlé à distance ou par un retardateur, a explosé. D'après les recherches préliminaires, cela équivalait à 400-600 grammes de TNT», a écrit sur Facebook un conseiller du ministère ukrainien de l'Intérieur, Zorian Chkiriak, précisant que «tous les scénarios sont étudiés».

 

Pavel Cheremet, originaire du Bélarus mais possédant la nationalité russe, vivait depuis plusieurs années en Ukraine où il travaillait pour l'influent site d'information Ukraïnska Pravda et animait une émission matinale sur la radio Vesti. «La mort de Pavel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant