Ukraine : réunion «extraordinaire» de l'Otan cet après-midi

le
0
Ukraine : réunion «extraordinaire» de l'Otan cet après-midi
Ukraine : réunion «extraordinaire» de l'Otan cet après-midi

L'Otan organise une réunion ce lundi après-midi à propos de la situation en Ukraine. La situation s'est dégradée dans le pays ce week-end, notamment à cause d'une nouvelle escalade, samedi, avec des bombardements à Marioupol, dans l'est, qui ont tué 30 civils et fait plus de 90 blessées. Ces violences sont attribuées aux séparatistes, qui ont lancé une nouvelle offensive ces derniers jours.

L'Union européenne, pour sa part, a décidé de convoquer une réunion extraordinaire de ses ministres des Affaires étrangères, jeudi, à Bruxelles (Belgique) avec l'objectif de sanctionner cette nouvelle offensive.

Réunion «extraordinaire» de l'Otan. L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan), tient une réunion sur l'Ukraine depuis 14 heures. Il s'agit d'une «réunion extraordinaire de la commission Otan-Ukraine au niveau des ambassadeurs», selon un communiqué. Cette réunion se tient à la demande de l'Ukraine «au regard de la situation dans l'est du pays», a précisé un responsable de l'Otan.

La commission Otan-Ukraine (COU) a été créée dans le cadre des accords de partenariat entre l'Alliance et l'Ukraine, signés en 1997. Elle offre un cadre pour la coopération politique et pratique entre les deux partenaires.

La Russie va faciliter les contacts entre Kiev et les rebelles. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé ce lundi que la Russie faciliterait des contacts entre Kiev, la capitale ukrainienne, et les rebelles prorusses «dans les prochains jours», alors que la chancelière allemande, Angela Merkel, a demandé à Moscou, la capitale russe, de faire pression sur les séparatistes.

«Dans les prochains jours, à ce que je sache, se tiendront certains contacts (entre Kiev et les séparatistes prorusses). Nous essaierons de tout notre possible de faciliter ces contacts», a-t-il déclaré. Le ministre russe a néanmoins insisté pour «rappeler qu'il y a une semaine, le président ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant