Ukraine : rencontre dimanche à Paris entre Lavrov et Kerry

le
0
Ukraine : rencontre dimanche à Paris entre Lavrov et Kerry
Ukraine : rencontre dimanche à Paris entre Lavrov et Kerry

C'est une rencontre surprise. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit retrouver dimanche soir le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Paris. Les deux hommes se sont entretenus au téléphone dès ce samedi.

Ils doivent évoquer une éventuelle solution diplomatique Ukraine. Ce samedi, la Russie a laissé un peu plus encore entrevoir la possibilité d'une sortie de crise négociée avec les Occidentaux en Ukraine. Elle passerait par une fédéralisation de l'ex-république soviétique. Moscou a une nouvelle fois exclu toute intervention après la prise de la Crimée.

Toutefois le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a émis des réserves : «Il n'y a pas de plan unique. Nous avons des visions différentes de la situation. Il y a un échange de vues mais on ne peut pas dire qu'il y a une approche commune».

Le Kremlin confirmé samedi l'appel téléphonique de Vladimir Poutine à Barack Obama, annoncé la veille au soir par la Maison Blanche. Le président russe y a appelé son homologue à étudier «les mesures que peut prendre la communauté internationale pour coopérer en vue d'une stabilisation». La rencontre entre les deux chefs de la diplomatie permettra d'évoquer les «paramètres concrets d'un travail commun». Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius devrait s'entretenir auparavant avec son homologue américaine, selon AP.

Cette ouverture intervient après des semaines d'escalade suivant la destitution du président Viktor Ianoukovitch par des pro-européens et le rattachement de la Crimée à la Russie, entraînant une confrontation inédite depuis la Guerre froide entre Moscou et les Occidentaux et l'application de sanctions américaines et européennes visant de hauts responsables russes.

Vers une fédéralisation ?

Vendredi encore, Barack Obama s'en était pris de manière très dure à Vladimir Poutine, l'accusant de «rancune au sujet de ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant