Ukraine : recrudescence des combats malgré la réunion de Berlin

le
0
Ukraine : recrudescence des combats malgré la réunion de Berlin
Ukraine : recrudescence des combats malgré la réunion de Berlin

Au lendemain d'une discussion quadripartite sur l'Ukraine qui s'est tenue entre ministres des Affaires étrangères à Berlin (Allemagne) en vue d'un apaisement, l'Ukraine est de nouveau en proie à de nouveaux combats. Kiev a accusé lundi les séparatistes prorusses d'avoir tiré au lance-roquettes multiple Grad sur une colonne de réfugiés près de Lougansk, causant de «nombreux morts» dont des femmes et des enfants.

Le ministre des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier, avait fait pourtant état de «progrès» après les cinq heures de discussions franches à Berlin avec ses homologues ukrainien Pavlo Klimkine, russe Sergueï Lavrov et français Laurent Fabius. De source diplomatique française, on indiquait aussi que «malgré le climat difficile, des progrès ont été enregistrés», sans plus de précisions. Mais les ministres des Affaires étrangères russe et ukrainien avaient estimé qu'il n'y avait pas eu avancées concrètes suite à cette réunion alors que sur le terrain les combats ont continué à faire rage dimanche. Un avion de chasse ukrainien MiG-29 avait notamment été abattu par les séparatistes dans la région de Lougansk...

In Berlin, Ukraine didn't cross its red lines. I am grateful to Frank-Walter Steinmeier and @LaurentFabius for their support.-- Pavlo Klimkin (@PavloKlimkin) 17 Août 2014

Pas de progrès sur un règlement politique selon la Russie. Selon la Russie l'objectif de la réunion quadripartite à Berlin n'a pas atteint ses objectifs. Il n'y a aucun progrès sur un cessez-le-feu ni sur un règlement politique en Ukraine selon le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov : «Là où nous ne pouvons pas encore faire état de résultats positifs, c'est avant tout (sur) le cessez-le-feu et le règlement politique en Ukraine», a souligné lundi M. Lavrov, s'exprimant devant la presse à Berlin et cité par les agences russes. «Nous avons confirmé notre position selon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant