Ukraine : Poutine retire une partie des troupes russes déployées à la frontière

le
1
Ukraine : Poutine retire une partie des troupes russes déployées à la frontière
Ukraine : Poutine retire une partie des troupes russes déployées à la frontière

La phase de désescalade se poursuit aux frontières de l'Europe avant un sommet sur la crise ukrainienne. Un mois après l'annonce d'un fragile cessez-le-feu, sporadiquement remis en cause, le président russe Vladimir Poutine a ordonné au ministre de la Défense Serguei Shoigu de retirer des milliers de soldats stationnés à la frontière avec l'Ukraine depuis cet été pour des exercices.

Environ 17 600 soldats russes sont impliqués dans des exercices de tirs depuis l'été dans la région de Rostov, dans le sud de la Russie, face au bassin du Donbass ukrainien.

Moscou a toujours démenti toute implication

L'annonce officielle intervient alors que Vladimir Poutine doit rencontrer le président ukrainien Petro Porochenko à l'occasion d'un sommet vendredi prochain à Milan (Italie), en présence de hauts responsables européens dont la chancelière allemande Angela Merkel et les Premiers ministres italien Matteo Renzi et britannique David Cameron.

Kiev et les Occidentaux, qui ont pris des sanctions économiques sans précédent contre la Russie, accusent cette dernière d'avoir armé les rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine et d'avoir déployé en août des troupes régulières pour les soutenir. Moscou a toujours démenti l'implication de ses soldats aux côtés des séparatistes prorusses.

Une trêve plus durable dans l'impasse

Depuis juillet, l'Otan affirme que quelque 20 000 soldats russes sont stationnés en Russie «près de la frontière avec l'est de l'Ukraine».

Le processus de paix s'enlise dans l'est de l'Ukraine, même si l'instauration d'un cessez-le-feu le 5 septembre a permis un apaisement dans un conflit qui a fait, selon l'ONU, plus de 3600 morts en six mois.

Les combats entre forces ukrainiennes et rebelles prorusses dans l'est du pays continuent de faire des victimes tous les jours dans plusieurs points chauds sur la ligne de front et notamment dans le fief séparatiste de Donetsk. Séparatistes et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le dimanche 12 oct 2014 à 13:03

    Des soldats russes en Russie ...Quel scandale!