Ukraine : Poutine reconnaît que des soldats russes ont pu franchir la frontière

le
0
Ukraine : Poutine reconnaît que des soldats russes ont pu franchir la frontière
Ukraine : Poutine reconnaît que des soldats russes ont pu franchir la frontière

Des soldats russes en Ukraine. Vladimir Poutine a concédé mardi que certains militaires de son pays ont pu se retrouver en territoire ukrainien. Il l'a admis lors de pourparlers organisés à Minsk (Biélorussie) avec son homologue ukrainien, Petro Porochenko, sous l'égide du président biélorusse, Alexandre Loukachenko.

Le président russe a toutefois tenu à minimiser cette présence, malgré l'arrestation de dix militaires russes par les forces ukrainiennes. «Je n'ai pas reçu d'informations de la part du ministère (russe) de la Défense. Mais d'après ce que j'ai entendu, ils patrouillaient à la frontière et ont pu se retrouver sur le territoire ukrainien», a déclaré Vladimir Poutine, avant de rappeler que des militaires ukrainiens s'étaient déjà, eux aussi, retrouvés en territoire russe.

Le ministère russe de la Défense parle d'«accident»

«Ils ont traversé la frontière probablement par accident, dans une zone non signalisée et non gardée», a indiqué aux agences russes une source au ministère russe de la Défense. Quelques heures avant la rencontre entre Poutine et Porochenko, Kiev a diffusé des interrogatoires filmés de soldats russes capturés en Ukraine. L'un d'eux a expliqué qu'il pensait dans un premier temps participer à des «man½uvres» pour lesquelles on leur avait demandé de couvrir de peinture blanche les numéros de leurs véhicules. Il a déclaré s'être rendu compte que l'Ukraine et la Russie étaient en guerre quand son blindé a été bombardé. Les conditions dans lesquelles ont été réalisés ces interrogatoires sont inconnues. 

VIDEO. Poutine et Porochenko en pourparlers cruciaux.

Sur le plan diplomatique, les deux présidents ont échangé pendant deux heures, mais sans grandes avancées concrètes. L'Ukrainien Petro Porochenko a évoqué des discussions «difficiles» et «quelques résultats», mais qui semblent insuffisants pour mettre fin au conflit meurtrier qui dure depuis plus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant