Ukraine : Poutine juge «un scénario d'apocalypse peu probable»

le
0
Ukraine : Poutine juge «un scénario d'apocalypse peu probable»
Ukraine : Poutine juge «un scénario d'apocalypse peu probable»

Si une relative accalmie règne dans l'est l'Ukraine, la situation restait tendue autour de la ville de Marioupol. Des affrontements se poursuivaient lundi renforçant les craintes que ce port stratégique ne soit le prochain objectif des séparatistes. Plusieurs pays occidentaux, dont l'Allemagne se sont dit inquiets de l'absence d'un cessez-le-feu complet dans l'est de l'Ukraine, conformément aux accords signés à Minsk le 12 février. Les chefs de la diplomatie français, allemand, russe et ukrainien devraient se rencontrer mardi à Paris pour en discuter.

Poutine juge «un scénario d'apocalypse peu probable». Dans un entretien accordé lundi à la chaîne de télévision publique Rossia-1, le président russe a appelé les autorités ukrainiennes à «faire revenir à la normale» la vie dans ce «grand pays européen» et à «arranger leurs relations avec le sud-est du pays de manière civilisée». «Je pense qu'un scénario d'apocalypse est peu probable et j'espère qu'il ne se produira jamais», a déclaré Vladimir Poutine.

Londres accuse Moscou de cynisme. «D'après l'expérience des derniers dix ou douze jours, l'engagement de la Russie dans le processus de Minsk est plutôt cynique», a jugé Philip Hammond, le ministre britannique des Affaires étrangères, en visite à Tallinn (Estonie). Plusieurs pays occidentaux, dont l'Allemagne, et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), se sont dit inquiets de l'absence d'un cessez-le-feu complet dans l'est du pays. Le cessez-le-feu «est un prérequis pour qu'un retrait des armes lourdes puisse être entamé», a souligné le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

VIDEO. Berlin inquiet de l'absence de cessez-le-feu complet

Des troupes massées près de Marioupol. Des troupes prorusses continueraient de se masser près de la ville de Marioupol, enjeu stratégique qui permettrait de constituer un couloir terrestre entre la péninsule de Crimée, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant