Ukraine : Poutine en visite en Crimée, Kiev proteste

le
0
Ukraine : Poutine en visite en Crimée, Kiev proteste
Ukraine : Poutine en visite en Crimée, Kiev proteste

Après avoir assisté ce vendredi matin au traditionnel défilé militaire sur la Place Rouge à Moscou, pour célébrer la victoire sur les nazis, Vladimir Poutine s'est rendu à Sebastobol, en Crimée, pour d'autres cérémonies. C'est la première fois depuis le début de la crise que le président russe se rend dans la péninsule ukrainienne, dont le rattachement en mars à la Russie est dénoncé par les Occidentaux.

Mais alors que le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a appelé la Russie à «cesser de soutenir les terroristes qui tuent des civils en Ukraine», le gouvernement ukrainien a exprimé une «ferme protestation» contre cette visite sur le territoire de Crimée, «temporairement occupé».

Selon ce communiqué du ministère des Affaires étrangères, il s'agit d'une «violation flagrante de la souveraineté ukrainienne» et d'une «provocation qui confirme une nouvelle fois que la Russie ne veut pas rechercher d'issues diplomatiques» aux tensions entre les deux pays.

En imperméable noir sur le pont d'une vedette blanche, avec à son côté le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, Vladimir Poutine est passé successivement devant une dizaine de navires militaires russes de la mer Noire dans le port de Sébastopol, congratulant grâce à un porte-voix les équipages au garde-à-vous en uniforme d'apparat, qui lui ont répondu par des «hourra, hourra, hourra» à l'unisson, selon les images de la télévision russe.

Une démonstration de force

Plus tôt dans la journée, Vladimir Poutine a salué la «force du patriotisme» en Russie lors de la parade militaire à Moscou, destinée à commémorer la victoire de 1945 sur le régime nazi. Une démonstration de la puissance russe en pleine crise avec les Occidentaux sur l'Ukraine. 

Le 9 mai «est une fête où triomphe la force toute-puissante du patriotisme, pendant laquelle nous sentons d'une manière particulière ce que signifie être fidèle à la Patrie, et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant