Ukraine : Porochenko annonce des accords gaziers avec Poutine

le
0
Ukraine : Porochenko annonce des accords gaziers avec Poutine
Ukraine : Porochenko annonce des accords gaziers avec Poutine

Alors que le températures ont brusquement chuté dans l'Est de l'Europe, Petro Porochenko a assuré que ses concitoyens n'auraient pas froid en hiver. Le président ukrainien pro-occidental a annoncé un accord avec Vladimir Poutine sur la reprise de livraisons du gaz russe. Il a également annoncé un accord avec Moscou en vue de rétablir le contrôle total de la frontière russo-ukrainienne. Il s'agit d'une condition clé, selon Kiev, pour pacifier l'Est séparatiste prorusse où le conflit a fait plus de 3600 morts et où des combats continuent de faire rage.

Ces déclarations rassurantes aux télévisions ukrainiennes, tard samedi, interviennent après les négociations de vendredi, à Milan avec Vladimir Poutine et des dirigeants européens. A l'issue de ces entretiens, le président russe avait aussi fait état de «progrès» et «d'accord sur les conditions de la reprise des livraisons du gaz, au moins en période hivernale». Le président Porochenko, élu en mai avec la promesse de rétablir la paix dans l'Est du pays et normaliser les relations avec la Russie, est en campagne pour les législatives anticipées qu'il avait convoquées afin de consolider son pouvoir.

L'accord suspendu à la résolution de la dette

Interrogé, le porte-parole du groupe gazier russe Gazprom, Sergueï Kouprianov, a souligné que l'accord de principe entre les deux présidents devait être formalisé une fois résolue l'épineuse question de la dette. Celle-cç, selon les déclarations de Vladimir Poutine vendredi, s'élèverait à 4,5 milliards de dollars. Un montant que Kiev dispute devant la cour d'arbitrage internationale de Stockholm «Cela fera l'objet de discussions mardi à Bruxelles» au niveau ministériel, a souligné Sergueï Kouprianov.

Gazprom a coupé en juin ses livraisons de gaz à Kiev, qui refuse l'augmentation de prix décrétée par Moscou après l'arrivée au pouvoir de proeuropéens en Ukraine en février et a accumulé une lourde ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant