Ukraine : plus de 200 000 opposants pro-européens dans la rue

le
0
Ukraine : plus de 200 000 opposants pro-européens dans la rue
Ukraine : plus de 200 000 opposants pro-européens dans la rue

Entre 200 000 et 300 000 opposants pro-européens se sont rassemblés dimanche sur la place de l'Indépendance dans le centre de Kiev, où ils protestent depuis près d'un mois contre la volte-face du président ukrainien sur l'intégration européenne au profit de la Russie. Vers 11 heures (heure française), la place était noire de monde et les manifestants continuaient d'affluer pour cette nouvelle manifestation de masse organisée après celles des deux dimanches précédents. Les manifestants, portant drapeaux et écharpes aux couleurs de l'Ukraine et de l'Union européenne, avaient commencé à affluer dès le petit matin, malgré une température de -2° Celsius.

John McCain depuis la place de l'Indépendance : «L'Amérique est avec vous !»

Ils ont reçu le soutien du sénateur républicain et ancien candidat à la présidentielle américaine John McCain. «L'Amérique est avec vous !», a-t-il lancé depuis la place de l'Indépendance à Kiev. Il a salué les manifestants en ukrainien : «Salut l'Ukraine ! Salut Maïdan !» «Votre destin est en Europe. L'Europe sera meilleure avec l'Ukraine, l'Ukraine sera meilleure avec l'Europe», a-t-il poursuivi.

Plus tôt dans la semaine, les Etats-Unis avaient déclaré réfléchir à d'éventuelles sanctions contre des responsables ukrainiens si les violences continuaient. A Paris, près de 400 personnes se sont également rassemblées vers midi sur le parvis des Droits de l'Homme pour soutenir les contestataires.

Seulement 5 000 partisans du président mobilisés

A Kiev, désireux de contre-attaquer, le pouvoir a voulu organiser à la même heure un rassemblement sur la place de l'Europe à quelques centaines de mètres de là. Le lieu du rassemblement a finalement été déplacé au parc Mariinski, où quelque 5 000 étaient présents dimanche matin, une affluence très inférieure donc aux dizaines de milliers de personnes venues samedi en groupes de différentes régions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant