Ukraine : opposition et partisans du président manifestent face à face

le
0
Ukraine : opposition et partisans du président manifestent face à face
Ukraine : opposition et partisans du président manifestent face à face

L'opposition ukrainienne et les partisans du président Viktor Ianoukovitch se font face dans un climat tendu ce samedi à Kiev. Des milliers de manifestants pro-européens se sont à nouveau rassemblés sur la place de l'Indépendance. A quelques centaines de mètres, la place de l'Europe, où environ 60 000 de pro-Ianoukovitch se sont rassemblés à 12 heures locales (11 heures en France).

La place de l'Indépendance ressemble plus en plus à un camp retranché. Après l'échec d'un assaut policier dans la nuit de mardi à mercredi, les manifestants ont dressé des barricades de plus de 2 m, renforcées par des amas de neige tassés, des sacs de sable, des barils et des fils barbelés. L'une des ces barricades barre le boulevard Khrechtchatik qui sépare les rassemblements des deux camps.

Les partisans de Ianoukovitch brandissent de leur côté des drapeaux aux couleurs du Parti des régions du président. «Nous voulons la stabilité, explique Dmytro Khorounjy, 29 ans. Les manifestations détruisent l'économie». Les services de sécurité ont renforcé leur dispositif, invoquant la multiplication des alertes à la bombe ces derniers jours.

Le maire de Kiev limogé

Les Etats-Unis, qui avaient dénoncé en termes très durs l'assaut de la police mercredi matin, ont demandé aux autorités ukrainiennes de laisser les manifestations de ce week-end se dérouler de manière pacifique. Le sénateur républicain John McCain, ancien candidat à la présidentielle, doit rencontrer ce samedi à Kiev «des responsables du gouvernement, de l'opposition et de la société civile au moment où ils cherchent à déterminer l'avenir de leur pays», selon son porte-parole, Brian Rogers.

En réponse aux menaces de sanctions lancées mercredi par les Etat-Unis, le président Ianoukovitch avait promis de ne de ne «jamais recourir à la force contre des manifestants pacifiques». Geste supplémentaire ce samedi : le maire de Kiev et le secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant