Ukraine : offensive prorusse sur le port de Marioupol, au moins 30 morts

le
8
Ukraine : offensive prorusse sur le port de Marioupol, au moins 30 morts
Ukraine : offensive prorusse sur le port de Marioupol, au moins 30 morts

Les combats à grande échelle se multiplient en Ukraine après la nouvelle offensive des rebelles prorusses dans l'Est. Au moins 30 personnes ont été tuées samedi et 90 blessées dans des bombardements au lance-roquettes multiples Grad à Marioupol, port stratégique et dernière grande ville de l'Est séparatiste prorusse contrôlée par Kiev, indique le ministère ukrainien de l'Intérieur dans un communiqué.

La conquête de cette ville industrielle d'un demi-million d'habitants créerait un pont terrestre entre la Russie et la Crimée, annexée en mars mais très dépendante de Kiev pour ses approvisionnements en eau, électricité et produits alimentaires.

«Ils exécutent les ordres du Kremlin»

Selon la mairie de Marioupol, un marché a été touché par ces tirs. «Tout le monde est sous le choc. La téléphonie mobile ne marche pas et on n'arrive pas à joindre des parents qui vivent dans le quartier touché», a indiqué au téléphone Edouard, un homme d'affaires de 32 ans. «Les rebelles ont pris l'aéroport de Donetsk et maintenant ils bombardent Marioupol» a-t-il poursuivi. Les bombardements  ont fait 30 morts et plus de 90 blessés, selon des bilans encore provisoires fournis samedi par le porte-parole de la mairie de la ville Oleg Kalinine.

Une version peu après confirmée par un dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk. Alexandre Zakhartchenko a annoncé avoir lancé une offensive contre le port stratégique de Marioupol. «L'offensive sur Marioupol a débuté aujourd'hui (samedi). Ce sera le meilleur hommage à toutes les victimes», a-t-il déclaré à l'agence publique russe Ria Novosti, au cours d'une cérémonie à Donetsk.

Les observateurs de l'Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe qui se sont rendus sur le site ont également confirmé que les bombardements  provenaient de deux positions contrôlées par les séparatistes. «Selon l'analyse des impacts, les roquettes Grad ont été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le dimanche 25 jan 2015 à 17:47

    Le leton est un vil métal.

  • nayara10 le dimanche 25 jan 2015 à 01:12

    la Letonie préside UE....Dans ce pays tout ce qui est Russe est INTERDIT....HUM...

  • M9975362 le samedi 24 jan 2015 à 21:25

    Ah bon !Sur le Figaro du 14 avril : Le directeur de la CIA John Brennan s'est rendu à KievCe pieux personnage était il la pour le tourisme ?Il y a quand même des naïfs !

  • M6194462 le samedi 24 jan 2015 à 21:07

    L'Occident met beaucoup de temps à comprendre que les terroristes prorusses en Ukraine ont une stratégie similaire à celle de l'EI en Syrie ou en Irak. Il faut dire qu'avec le trio Obama, Merkel Hollande, nous sommes bien servis.

  • pierry5 le samedi 24 jan 2015 à 18:59

    Si les chars qu'on voit sur la photo sont ceux qui sont utilisés par les pro-russes, je ne pense pas que les russes leur donnent du matériel. Ils datent d'avant guerre. Les Panzer des allemands étaient bien mieux en 40/45..

  • jean-648 le samedi 24 jan 2015 à 18:54

    Allez encore un tour de vis à l'économie russe. Quand le peuple n'aura plus rien à manger peut être se soulévera-t-il ???

  • LeRaleur le samedi 24 jan 2015 à 16:53

    Quand une partie de l'Ukraine repassera Russe, les ricains et ses esclaves de l'UE vont être la risée, comme en Afgha.

  • jfvl le samedi 24 jan 2015 à 16:44

    ce serait plus court de dire simplement : offensive russe !