Ukraine : Obama sceptique sur l'accord conclu jeudi à Genève

le
0
Ukraine : Obama sceptique sur l'accord conclu jeudi à Genève
Ukraine : Obama sceptique sur l'accord conclu jeudi à Genève

Les Occidentaux, Kiev et Moscou ont conclu un accord, jeudi à Genève (Suisse),pour une désescalade rapide des tensions en Ukraine. Barack Obama a déclaré n'avoir aucune certitude que l'accord conclu permette une désescalade sur le terrain. «Je ne pense pas qu'on puisse être sûr de quoi que ce soit à ce stade. La possibilité existe que la diplomatie puisse conduire à une désescalade de la situation», a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche. Mais, a-t-il souligné, «il faudra encore plusieurs jours pour voir si les déclarations se concrétisent».

L'accord, qui prévoit notamment le désarmement des groupes armés illégaux et l'évacuation des bâtiments occupés, paraissait hors d'atteinte pour les diplomates avant la réunion. «Tous les groupes armés illégaux doivent être désarmés, tous les bâtiments saisis illégalement doivent être rendus à leurs propriétaires légitimes, toutes les rues, les places et les autres lieux publics dans les villes ukrainiennes doivent être libérés», indique le document. La mission de surveillance de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) sera chargée d'aider les autorités ukrainiennes à mettre en oeuvre ces mesures.

C'est le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, qui a le premier annoncé l'accord lors d'une conférence de presse. «Nous avons approuvé un document, la déclaration de Genève du 17 avril, dans lequel nous sommes d'accord sur la nécessité de prendre des mesures initiales concrètes pour obtenir une désescalade des tensions et pour assurer la sécurité de tous les citoyens ukrainiens», a déclaré le chef de la diplomatie russe. Moscou avait multiplié ces derniers jours les déclarations de fermeté, le président Vladimir Poutine lançant une nouvelle fois jeudi la menace voilée d'un recours à la force en Ukraine.

Le document adopté prévoit aussi une amnistie pour ceux qui respecteront les dispositions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant