Ukraine-Nouveaux bombardements à Donetsk, près de l'aéroport

le
3

par Anton Zverev DONETSK, Ukraine, 17 novembre (Reuters) - Des explosions et des tirs d'artillerie ont été entendus lundi à l'aéroport de Donetsk dans l'est de l'Ukraine, malgré les efforts en cours pour négocier un arrêt de ces combats qui remettent en cause le cessez-le-feu en vigueur depuis septembre dans les régions tenues par les séparatistes pro-russes. Un journaliste de Reuters près de l'aéroport a vu les éclairs produits par les tirs d'artillerie dans plusieurs endroits et entendu plusieurs explosions. Pourtant, Andreï Pourguine, vice-Premier ministre de la "République populaire de Donetsk" auto-proclamée par les séparatistes, a annoncé dimanche que les rebelles avaient trouvé un accord avec les forces ukrainiennes pour faire cesser les bombardements autour de l'aéroport lors d'une réunion en présence de diplomates russes et de représentants de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). ID:nL6N0T611R Mais un porte-parole de l'armée à Kiev a indiqué que l'accord ne visait qu'à permettre aux rebelles de récupérer leurs morts et leurs blessés dans la zone de l'aéroport. "Maintenant, à ce que je comprends, ils ont trié les cadavres et ont recommandé à tirer", a déclaré le porte-parole, Vladislav Selezniov. Chaque camp accuse l'autre de violer le cessez-le-feu conclu le 5 septembre à Minsk. La situation s'est même dégradée depuis les élections internes organisées par les rebelles pro-russes le 2 novembre dans les deux républiques sécessionnistes de Donetsk et Louhansk. La crise est au menu de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ce lundi à Bruxelles. ID:nL6N0T717O Selon l'Ukraine et ses alliés occidentaux, les séparatistes pourraient être sur le point de lancer une nouvelle offensive. Les rebelles accusent les forces gouvernementales ukrainiennes d'avoir la même intention. Selon le bilan fourni à la presse par le porte-parole de l'armée ukrainienne Andriy Lisenko à Kiev, six militaires ont été tués ces dernières 24 heures. Il a fait état de plusieurs autres échanges de tirs d'artillerie avec les rebelles. (avec Pavel Polityouk et Natalia Zinets à Kiev; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le lundi 17 nov 2014 à 14:06

    Si on se renseigne autrement que par afp/reuters (organe de pro..gande des usa) et tout nos médias qui font du copier/collé, on découvre que les milices mis en place par le régime de kiev arborent sur leurs uniformes un sigle na/zi . . . c'est ce régime que nos politiciens soutiennent . . .!

  • margot99 le lundi 17 nov 2014 à 13:47

    les sectes (chrétiennes ou autres) ont l'habitude des assassinats depuis des siècles....

  • M4709037 le lundi 17 nov 2014 à 13:39

    et tous ces gens des deux côtés se disent chrétiens orthodoxes frères dans le Christ !