Ukraine : Moscou menace les Etats-Unis, attaques des rebelles à l'Est

le
0
Ukraine : Moscou menace les Etats-Unis, attaques des rebelles à l'Est
Ukraine : Moscou menace les Etats-Unis, attaques des rebelles à l'Est

La rencontre entre le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, et le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, qui doit se tenir dimanche à Rome, s'annonce tendue. En réaction à l'adoption d'une loi autorisant notamment la livraison d'armes létales à l'Ukraine, Moscou a menacé ce samedi de prendre des mesures de rétorsion contre les Etats-Unis. Sur le terrain, au cinquième jour de la trêve fragile dans l'Est séparatiste pro-russe, l'armée ukrainienne a fait état de onze attaques rebelles contre ses positions dans l'Est séparatiste prorusse au cours des dernières 24 heures.

La colère de Moscou contre Washington

Voté vendredi à l'unanimité par les parlementaires américains, l'«Acte de soutien à la liberté de l'Ukraine» a provoqué la fureur de Moscou. En plus d'autoriser la livraison d'armes à l'Ukraine, il prévoit de nouvelles sanctions contre Moscou. «Il n'y a aucun doute que nous ne pourrions pas laisser sans réponse» de nouvelles sanctions également évoquées dans ce texte, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, cité par l'agence Interfax. 

Il a dénoncé les «décisions inacceptables» et les «sentiments anti-russes» qui, selon lui, ont guidé le vote qualifié d'«historique» par des députés ukrainiens. Ce vote ne signifie pas pour autant que Barack Obama se résoudra à livrer des armes aux forces ukrainiennes. Jusqu'à présent, le président américain a toujours préféré fournir l'Ukraine en matériel «non létal», comme des radars, des lunettes de vision nocturne ou des gilets pare-balles.

Des tirs près de l'aéroport de Donetsk

Pendant deux heures en début d'après-midi, des tirs au mortier et au lance-roquette ont été entendus aux environs de l'aéroport de Donetsk. Selon l'armée ukrainienne, et malgré le cessez-le-feu, les rebelles ont mené onze attaques contre ses positions dans l'Est séparatiste prorusse durant ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant