Ukraine : Moscou appelle au «dialogue» après les référendums à l'Est

le
4
Ukraine : Moscou appelle au «dialogue» après les référendums à l'Est
Ukraine : Moscou appelle au «dialogue» après les référendums à l'Est

Après la victoire écrasante du «oui» dimanche aux référendums sur l'indépendance à l'est de l'Ukraine, la Russie a annoncé lundi qu'elle «respectait» les résultats des consultations, appelant au «dialogue» entre les régions séparatistes et Kiev. Faute d'un rapprochement entre les insurgés et le pouvoir central, le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov a estimé que «se réunir de nouveau dans un format quadripartite (Russie-Ukraine-UE-USA, ndlr) n'avait pas vraiment de sens».

«Nous respectons à Moscou l'expression de la volonté des populations des régions de Donetsk et Lougansk et partons du principe que la mise en oeuvre pratique du résultat des référendums se fera de manière civilisée, sans aucune récidive de violence, par le dialogue entre les représentants de Kiev, Donetsk et Lougansk», a déclaré le Kremlin dans un communiqué. Le pouvoir russe a par ailleurs souligné la «participation élevée, malgré les tentatives d'empêcher le vote» et condamné «l'emploi de la force qui a eu lieu, y compris le recours à des armes lourdes contre des citoyens pacifiques, qui a fait des victimes».

L'Allemagne a été la première à répondre à cet appel. Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier doit se rendre en Ukraine mardi pour y rencontrer des représentants du gouvernement à Kiev avant de se rendre dans l'est du pays, a annoncé son porte-parole à Berlin.

Poursuite des combats

Un peu plus tôt lundi, le président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov, avait qualifié de «farce ce que les terroristes appellent référendum». «Ce n'est rien de plus qu'une couverture de propagande pour des meurtres, des enlèvements, des violences et d'autres crimes graves», a-t-il déclaré devant le parlement. Les autorités de Kiev, a-t-il ajouté, «vont poursuivre le dialogue avec ceux qui en Ukraine de l'Est n'ont pas de sang sur les mains et sont prêts à défendre leurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le lundi 12 mai 2014 à 12:45

    plusieurs dizaine de miliers de "resolus "sur qui l'armée de mercenaires a lasolde de kiev tirent (la democratie facon kiev, on expulse les deputés ou on terrorise ou on tue les electeurs, quand ils ne sont pas d'accord )

  • v.sasoon le lundi 12 mai 2014 à 12:43

    Combien il a eu chirac en 2002????? chirac c'est un dictateur? ,, les elections de 2002 ont été truquées???? c'est Lepen qui devait etre élu?????

  • a.rosa le lundi 12 mai 2014 à 11:49

    Vote Stalinien...résultats Stalinien ou Poutinesque...

  • M4888303 le lundi 12 mai 2014 à 11:11

    Référendum sans listes électorales et ou seuls quelques résolus se déplacent ! ça ressemble à la pub du loto " 100% des gagnants ont tenté leur chance !"