Ukraine : menace d'un assaut à Kiev

le
0
Les manifestations antigouvernementaux, à Kiev, le 16 février 2014.
Les manifestations antigouvernementaux, à Kiev, le 16 février 2014.

De violents affrontements ont de nouveau éclaté mardi à Kiev entre opposants au président Viktor Ianoukovitch et policiers, faisant au moins cinq morts parmi les manifestants, selon l'opposition. Par ailleurs, les forces de l'ordre ukrainiennes ont donné deux heures à l'opposition pour le retour au calme à Kiev, menaçant dans le cas contraire de mener une intervention "de la plus grande fermeté". "Nous mettons en garde les têtes chaudes au sein de l'opposition : le pouvoir a les moyens de rétablir l'ordre. (...) Nous serons obligés d'avoir recours à des mesures de la plus grande fermeté si les troubles ne cessent pas d'ici à 18 heures", ont indiqué le ministère de l'Intérieur et les services spéciaux (SBU) dans une déclaration.Par ailleurs, le trafic a été interrompu sur l'ensemble des lignes du métro de Kiev, et les policiers antiémeute s'approchaient du Maïdan, place centrale de Kiev et haut lieu de la contestation occupé depuis près de trois mois. Les Berkout, policiers antiémeute, étaient visibles dans les rues aux environs du Maïdan, où les manifestants renforçaient d'urgence les barricades et arrachaient les pavés, a constaté un journaliste de l'Agence France-Presse. "Toutes les stations du métro sont fermées", a indiqué une porte-parole du métro, Natalia Kirnitska. "Offensive pacifique"Vitali Klitschko, l'un des leaders de l'opposition ukrainienne, a demandé "aux femmes et aux enfants" de quitter le Maïdan, dans le centre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant