Ukraine : les ultranationalistes font dégénérer la Gay Pride

le
1
Ukraine : les ultranationalistes font dégénérer la Gay Pride
Ukraine : les ultranationalistes font dégénérer la Gay Pride

Les militants des droits des homosexuels ont défilé ce samedi pour la deuxième fois de leur histoire à Kiev en Ukraine, pays où l'homophobie reste répandue, lors d'une «marche pour l'égalité», qui a dégénéré. Ils se sont heurtés à des ultranationalistes et la rixe s'est achevée avec six blessés et 25 interpellations. Le président ukrainien, Petro Porochenko, qui avait donné son soutien à la manifestation n'a pas souhaité y participer.

La marche pour défendre les droits des homosexuels, qui avait soulevé l'opposition de groupes ultranationalistes ukrainiens dès son annonce, a débuté vers 10h40 (09h40 à Paris) sur les rives du Dniepr, bien loin du centre de Kiev, et sous haute protection policière. Pour des raisons de sécurité, les militants n'avaient communiqué le lieu du défilé aux participants et aux journalistes que ce matin.

Ukraine: une quinzaine d'interpellations après des heurts lors de la 2e Gay Pride de Kiev

http://t.co/L0p7Ts5Ao6— Le HuffPost (@LeHuffPost) 6 Juin 2015

Pourtant, avant même son lancement, une vingtaine de militants ultranationalistes étaient déjà réunis non loin du lieu afin de perturber la manifestation. La plupart portaient des cagoules noires recouvrant leur visage. Un minibus, aux couleurs noire et rouge et portant l'emblème du mouvement nationaliste Pravy Sektor, qui avait été très actif durant la contestation pro-européenne de Maïdan et participe actuellement aux combats contre la rébellion séparatiste dans l'est du pays, était garé dans la zone. Des heurts ont rapidement éclaté avec les forces de l'ordre. Les ultras ont jeté des pierres, mais aussi des bennes à ordures sur la police.

Cinq policiers ont été blessés, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, précisant que l'un d'eux se trouvait dans un état grave. Un journaliste de l'AFP a également vu un militant ultranationaliste blessé. Selon la police, 25 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le samedi 6 juin 2015 à 20:57

    "...l'emblème du mouvement nationaliste Pravy Sektor," Emblème qui est celui de la 2eme division SS Das Reich.... ah il faut pas le dire ?! évidemment c'est gênant étant donné que l'UE et notre gouvernement soutiennent le régime de Kiev et ces milices paramilitaires de Pravy Sektor..