Ukraine : les troupes russes s'éloignent de la frontière

le
0
Ukraine : les troupes russes s'éloignent de la frontière
Ukraine : les troupes russes s'éloignent de la frontière

La tension retombe-t-elle d'un cran dans la crise ukrainienne ? Ce lundi, les troupes russes ont en tout cas commencé à se retirer de la frontière ukrainienne. Ce mouvement intervient au lendemain d'une réunion à Paris entre les ministres américains et russes des Affaires étrangères, John Kerry, et Sergueï Lavrov.

> Retrait des troupes russes. «Les forces russes se retirent progressivement de la frontière» de l'Ukraine, a indiqué lundi le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, qui craignait une invasion de l'Est du pays après la perte de la Crimée. «C'est peut être lié au besoin d'assurer une relève. L'autre hypothèse, c'est que ce serait lié aux négociations entre la Russie et les Etats-Unis», dimanche soir, à Paris, a-t-il précisé. Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a déclaré dimanche que toute sortie de crise devait inclure «un retrait des forces russes qui sont actuellement massées aux frontières de l'Ukraine». La semaine dernière, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait fait savoir que le président russe, Vladimir Poutine, lui avait assuré ne pas vouloir envahir l'Est de l'Ukraine. «Le président Poutine m'a dit qu'il n'avait aucune intention de mener une quelconque opération militaire», avait-il déclaré.

> Kerry et Lavrov veulent un «règlement diplomatique». Des «positions divergentes» sur la crise ukrainienne. Lors d'une rencontre dimanche soir, à Paris, les ministres américains et russes des Affaires étrangères, John Kerry et Sergueï Lavrov, ont acté leur divergence de points de vue. Mais ils se sont aussi accordés sur la nécessité de trouver un «règlement diplomatique» à la situation. «Nous sommes d'accord sur la nécessité de trouver des points d'accord», a déclaré Sergueï Lavrov. Il a précisé que les priorités de Moscou étaient d'«assurer le respect des droits des minorités» et «le démantèlement des forces irrégulières et des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant