Ukraine-Les Quatre appellent à aller vite sur le retrait d'armes

le
1

PARIS, 23 juillet (Reuters) - François Hollande, Angela Merkel, Petro Porochenko et Vladimir Poutine ont souhaité jeudi que les accords sur le retrait des armes autour de la "ligne de contact" sur le front ukrainien soient signés dès que possible, annonce l'Elysée dans un communiqué. Le président français et la chancelière allemande se sont de nouveau entretenus avec les présidents ukrainien et russe pour faire un point sur la mise en oeuvre des accords signés en février à Minsk, visant à mettre fin au conflit en Ukraine. Cet entretien a duré plus de deux heures et a porté sur de nombreux points, dont la situation sécuritaire toujours extrêmement précaire, notamment sur les fronts de l'Est. Un accord préliminaire sur le retrait des armements, y compris léger, a été trouvé mardi avec l'OSCE mais il n'a pas encore été signé par le gouvernement ni les séparatistes. ID:nL5N10143C "Les quatre dirigeants ont pris note des accords trouvés sur le retrait des chars et de l'artillerie légère à 15 km de part et d'autre de la ligne de contact (...). Ils souhaitent que ces accords soient signés dès que possible", peut-on lire dans le communiqué de la présidence française qui rend compte de l'entretien. Les "Quatre" ont en outre salué le retrait des troupes séparatistes de Chirokine, près de Marioupol, dans le sud, et ont appelé l'OSCE à trouver d'ici le 3 août prochain "des solutions pratiques" pour le retrait des troupes ukrainiennes. "Ils sont convenus de l'importance de respecter les engagements pris à Minsk en février concernant le retrait des armes lourdes de la ligne de contact, la mise en oeuvre complète du cessez-le-feu et l'accès de la Mission spéciale d'observation de l'OSCE", dit encore le texte. Sur le front politique, les quatre dirigeants se sont félicités de la volonté de dialogue sur les élections locales à venir et ont souligné "l'importance de retenir une seule date" pour ces scrutins, y compris dans les régions séparatistes de Donetsk et Louhansk. "Il a aussi été rappelé que les élections locales devaient être organisées selon les normes de l'OSCE" et surveillées par cette même organisation. Enfin, la question du gaz a été abordée avec un rappel de "la nécessité de trouver rapidement un accord sur le prochain paquet gazier". L'Ukraine a récemment accru ses importations de gaz de Slovaquie, son principal fournisseur depuis qu'elle a cessé d'en acheter à la Russie début juillet en raison d'un conflit sur les prix. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 23 juil 2015 à 22:33

    Il y a un jeu en ce moment: "cherchez le maillon faible". Une chance sur 4 de gagner.