Ukraine : les Occidentaux toujours en quête d'un cessez-le-feu

le
0
Ukraine : les Occidentaux toujours en quête d'un cessez-le-feu
Ukraine : les Occidentaux toujours en quête d'un cessez-le-feu

Une énième réunion de crise pour mettre fin à l'instabilité en Ukraine. Les ministres des Affaires étrangères de l'Ukraine, de la Russie, de l'Allemagne et de France ont appelé, mercredi, à une rencontre du «groupe de contact» d'ici le 5 juillet. L'objectif, selon les Chefs de la diplomatie, parvenir à un «accord mutuel et inconditionnel sur un cessez le feu durable», dans l'est de l'Ukraine, où les combats entre séparatistes pro-russes et armée ukrainienne se poursuivent. Ce «groupe de contact», créé en mars dernier, est constitué de la Russie, l'Ukraine et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La requête des ministres des Affaires étrangères intervient à l'issue d'une réunion, ce mercredi à Berlin, qui n'a donné lieu à aucune décision concrète. 

Reprise de l'opération antiterroriste dans l'Est

Cet appel à une nouvelle réunion des chancelleries occidentales intervient également au lendemain de la fin d'un cessez-le-feu décrété par le président Petro Porochenko. Si les Européens se sont abstenus de commenter la décision du président ukrainien de ne pas renouveler la trêve, les Etats-Unis lui ont exprimé leur soutien. «Il faut être deux pour observer un cessez-le-feu», a noté la porte-parole du département d'Etat américain, Marie Harf. Cette dernière a souligné le fait que la trêve devait au départ durer une semaine et que l'Ukraine l'avait déjà prolongée de trois jours. «Mais le fait est que de nombreux séparatistes n'y ont pas adhéré et qu'il (Petro Porochenko) a le droit de défendre son pays» a-t-elle ajouté. 

Les opérations de l'armée ukrainienne ont donc repris ce jour dans l'Est. L'un des objectifs essentiels de la mission «antiterroriste» est de maîtriser la frontière russo-ukrainienne, pour éviter que Moscou ne puisse éventuellement envoyer des renforts russes aux indépendantistes. 

Laurent Fabius reste optimiste concernant l'Ukraine, à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant