Ukraine-Les "groupes illégaux" doivent poser les armes-Porochenko

le
0

KIEV, 13 juillet (Reuters) - Le président ukrainien, Petro Porochenko, a ordonné lundi aux services de sécurité et à la police de désarmer les "groupes illégaux" qui, dit-il, menacent de déstabiliser un peu plus un pays déjà en lutte contre les séparatistes dans l'Est. Les scènes d'affrontement du week-end entre des membres de l'organisation extrémiste Secteur droit et la police à Moukatchévé, dans l'ouest de l'Ukraine, près des frontières de la Hongrie, de la Slovaquie et de la Roumanie, relèvent d'une lutte pour le contrôle de voies de contrebande, a-t-il dit. Mais il s'en est pris à Secteur droit, qui avait joué un rôle important dans les manifestations contre le président Viktor Ianoukovitch au début 2014, en assurant qu'aucune force politique ne devait disposer de cellules armées en Ukraine et diriger des "cellules criminelles". Cette organisation nationaliste a réclamé la démission du ministre de l'Intérieur durant le week-end, après la mort de deux de ses membres dans une fusillade avec la police à Moukatchévé. Le ministère a rejeté la responsabilité sur Secteur droit, assurant que ses membres avaient tiré les premiers sur les policiers. Un certain calme était revenu lundi à Moukatchévé mais il était difficile de dire si Secteur droit avait posé les armes comme l'exige la police. "Aucune force politique ne doit avoir ni n'aura de cellules armées. Aucune organisation politique n'est habilitée à mettre sur pied des gangs criminels", a dit le chef de l'Etat ukrainien. Le président a pratiquement admis que les autorités n'en avaient pas fait assez pour lutter contre la corruption, disant que "Nous devons traiter le fond des vieux problèmes(...). Je parle des clans, de la contrebande, de la corruption". (Elizabeth Pipier et Natalia Zinets; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant