Ukraine : les experts quittent une partie du site du crash à cause de combats

le
0
Ukraine : les experts quittent une partie du site du crash à cause de combats
Ukraine : les experts quittent une partie du site du crash à cause de combats

Au loin, les explosions retentissent presque en permanence pendant que les experts internationaux s'activent dans un champ, sous surveillance de rebelles armés. A Grabove, dans l'est de l'Ukraine, un travail de fourmi risqué et pénible est en cours : la recherche des restes des victimes du vol MH17, abattu le 17 juillet par un missile vraisemblablement tiré par des insurgés.

Samedi, les tirs d'artillerie ont fortement compliqué la tâche de ces experts. De retour d'une partie du site, où ils cherchaient des débris du fuselage, sur la zone principale déjà identifiée, un petit groupe d'inspecteurs a reconnu avoir jeté l'éponge face au son de plus en plus proche des tirs. «C'était suffisamment proche pour décider de partir, l'impact des tirs d'artillerie était très bruyant et le sol tremblait», a expliqué à la presse Alexander Hug, chef adjoint de la mission en Ukraine de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), qui encadre les experts. Au coeur du site, là où les recherches les plus intenses sont engagées, les explosions semblent moins menaçantes, mais sont bien présentes. Et une journaliste de l'AFP a constaté à plusieurs reprises ces derniers jours de vifs combats à proximité des lieux, où les deux parties se sont engagées à un cessez-le-feu.

VIDEO. Ukraine: les experts internationaux accèdent au site du crash

Depuis la zone arborée où ils étaient maintenus à distance par des séparatistes armés, les journalistes pouvaient apercevoir les silhouettes en uniformes de la police évoluer dans un champ. Des chiens renifleurs étaient également sur place, à la recherche, selon des scientifiques néerlandais, de restes de victimes, qui constituent la priorité à ce stade plutôt que l'élucidation des causes de la catastrophe.

Plus de deux semaines après que l'avion de Malaysia Airlines, qui assurait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, a été abattu par un missile avec 298 personnes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant