Ukraine : les Etats-Unis vont envoyer des drones et des blindés

le
1
Ukraine : les Etats-Unis vont envoyer des drones et des blindés
Ukraine : les Etats-Unis vont envoyer des drones et des blindés

Alors qu'au moins 65 soldats ukrainiens ont été tués depuis le début de la trêve le 15 février, les Etats-Unis vont envoyer des drones d'observation et des véhicules de transport à l'Ukraine, dont 30 blindés pour l'aider à faire face à l'insurrection séparatiste dans l'est du pays. En accord avec Kiev, les Américains ont pris de nouvelles sanctions contre des séparatistes dans l'est du pays, une banque russe et d'anciens ministres du précédent gouvernement à Kiev. Des sanctions considérées comme une «provocation politique» par Moscou.

Washington enverra des drones d'observation et des véhicules de transport dont des blindés. Les Etats-Unis vont envoyer à Kiev des drones d'observation «Raven», et 230 véhicules de transport «Humvee», dont 30 blindés, a indiqué mercredi  un responsable américain sans préciser le calendrier de ces envois. Washington a déjà envoyé d'autres équipements militaires non-létaux à l'Ukraine, comme des radars anti-mortier, ou des lunettes de vision nocturne. La Maison Blanche n'a pas encore pris de décision quant à l'envoi d'armes létales comme les missiles anti-blindés réclamés par l'Ukraine. Plusieurs hauts responsables américains de la Défense se sont prononcés en faveur de tels envois, mais des alliés des Etats-Unis au sein de l'Otan, comme l'Allemagne et la France, s'y opposent redoutant une escalade du conflit.

Nouvelles sanctions américaines. Les Etats-Unis ont pris de nouvelles sanctions contre des séparatistes dans l'est du pays, une banque russe et d'anciens ministres du précédent gouvernement à Kiev.  Le vice-président américain Jo Biden et le président ukrainien Petro Porochenko en ont parlé au téléphone. Dans le détail, le département du Trésor a annoncé mercredi que 8 responsables de la région séparatiste de Donetsk et la Russian National Commercial Bank, active dans la région de Crimée depuis son annexion par la Russie, était ajoutés à la liste noire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mercredi 11 mar 2015 à 20:51

    Chic, les U.S. ont trouvé un nouveau terrain de combat, l' Irak ne suffisant plus à leurs ambitions militaires : ce pays est le vrai danger mondial, aux mains de ses services d' espionnage et de l' armée...!...Mais l' être humain est un prédateur, prêt pour les conflits...!