Ukraine : les combats font rage à Donetsk

le
0
Ukraine : les combats font rage à Donetsk
Ukraine : les combats font rage à Donetsk

Les forces de l'armée ukrainienne poursuivent leur avancée dans l'est du pays, après avoir pris samedi et dimanche plusieurs villes, dont Slaviansk, abandonnée sans combat par les insurgés. Jeudi, elles ont lancé une violente attaque contre les rebelles pro-russes à l'ouest de Donetsk et se sont également positionnées au sud de la ville confirmant son encerclement. Les forces loyalistes cherchent à encercler les deux capitales régionales de l'Est, Donetsk et Lougansk, que les insurgés se disent déterminés à défendre. Les forces armées ukrainiennes ont perdu 23 hommes dans les affrontements avec les rebelles dans l'est de l'Ukraine au cours des dernières 24 heures, a annoncé un porte-parole militaire.

Des combats près de l'aéroport de Donetsk.  Des combats à l'artillerie lourde faisaient rage vendredi autour de l'aéroport international de Donetsk, chef-lieu de la région séparatiste pro-russe encerclé par les troupes ukrainiennes. L'aéroport, endommagé et fermé depuis des combats meurtriers en mai, a été le théâtre de nouveaux combats à l'artillerie lourde dans la nuit de jeudi à vendredi. «La nuit a été agitée, il y a eu des combats à l'artillerie lourde. Les habitants de plusieurs quartiers ont entendu un avion voler très bas et des témoins ont vu sur les artères centrales du matériel militaire lourd», a indiqué la mairie de Donetsk.

A la gare de Donetsk, quelque 200 personnes faisaient la queue aux guichets pour acheter des billets, tentant de fuir les combats. De la gare, on pouvait entendre dans la matinée des échanges de tirs provenant de l'aéroport suivis par un survol d'avion et des tirs anti-aériens.

Kiev prêt à un cessez-le-feu. Jeudi soir, dans un entretien téléphonique avec Angela Merkel, le président ukrainien Petro Porochenko s'était dit prêt à un «cessez-le-feu bilatéral» dans l'est séparatiste du pays à condition que soit assuré le contrôle de la frontière avec la Russie. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant