Ukraine : le recueillement après les affrontements à Kiev

le
1
Ukraine : le recueillement après les affrontements à Kiev
Ukraine : le recueillement après les affrontements à Kiev

Les flammes se sont éteintes sur Maïdan, à Kiev. Après trois jours d'intenses affrontements, un calme précaire est retombée sur la capitale ukrainienne. Au fil de la journée, les violences ont laissé place à l'attente. Les policiers ont peu à peu évacué certains quartiers. Les protestataires, rassemblés sur la place de l'Indépendance ont suivi de près les annonces du pouvoir. Le président Ianoukovitch a finalement cédé du terrain à la mi-journée, signant un accord avec l'UE et l'opposition. Il garantit la tenue d'une élection présidentielle anticipée, une réforme constitutionnelle et la formation d'un gouvernement d'union nationale.

Plus tard, le parlement a voté la libération de l'opposante Ioulia Timochenko, ainsi que le limogeage du ministre de l'Intérieur. Des avancées globalement saluées par la communauté internationale, mais qui ne satisfont pas certains manifestants qui exigent la démission de Ianoukovitch. Après un bain de sang qui a causé la mort de 77 personnes, l'atmosphère est à la prudence, alors que des nationalistes ont lancé un ultimatum à Ianoukovitch : il doit démissionner samedi avant 10 heures.

EN IMAGES: Pendant les négociations, la violence continue, Kiev compte ses morts

A Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé de priver de visas et de geler les avoirs de responsables ukrainiens. De son côté, Washington a menacé de prendre des sanctions contre «les gouvernants responsables des violences».

QUESTION DU JOUR. L'Europe a-t-elle raison de sanctionner l'Ukraine ? 

>>> REVIVEZ LES EVENEMENTS DE CE VENDREDI

Minuit.  Ianoukovitch assisterait à une réunion. «Selon nos informations et j'ai parlé au ministre des Affaires étrangères il y a une heure et demie, le président Ianoukovitch est allé à Kharkiv dans l'Est pour une sorte de réunion qui se tient là-bas», indique un diplomate américain. Il rappelle que cette région de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le vendredi 21 fév 2014 à 13:59

    "être du côté de celles et ceux qui demandent la liberté et le vote". Il à bonne mine avec ses 29% d'opinion favorable,c'est lui qui devrait démissionner. Ianoukovich à plus de supporters que lui. Quel ridicule ce Flan.by...