Ukraine : le pouvoir table sur une guerre d'usure

le
0
Tout en menaçant les manifestants de poursuites, le camp progouvernemental suggère l'organisation de «tables rondes».

Le pouvoir ukrainien a choisi de faire largement usage du bâton et de la carotte, éternelles recettes des gouvernements pour dompter les humeurs contestataires. S'estimant réconforté par le rejet, la veille, d'une motion de censure parlementaire qui aurait pu conduire à sa destitution, le gouvernement Azarov est reparti mercredi à l'offensive, menaçant les manifestants de poursuites en «cas de violations de la loi». «Je veux dire aux gens: vos leaders vous poussent au crime. Ils vont se protéger derrière leur immunité parlementaire et vous n'avez pas de moyen de vous défendre», a déclaré le premier ministre, dans les locaux du Conseil, dont l'accès avait été libéré quelques heures plus tôt par les forces de l'ordre. Au secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjörn Jagland, venu à Kiev pour une mission de médiation informelle, Mykola Azar...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant