Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence

le
2
Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence
Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence

Le Conseil de sécurité des Nations unies tiendra une réunion d'urgence, ce vendredi, pour évoquer le retour des violences en Ukraine qui menace la trêve, poussée par l'Europe, en vigueur depuis quatre mois. La réunion, prévue à 15h30 (heure de Paris) selon un diplomate lituanien, a été demandée jeudi par la Lituanie après que le président ukrainien a affirmé que plus de 9 000 soldats russes s'étaient déployés à travers l'est de l'Ukraine.

«La menace d'une reprise d'actions militaires de grande envergure des groupuscules terroristes russes demeure gigantesque», a estimé Petro Porochenko dans son discours annuel devant le Parlement. «En raison de la menace permanente de déclenchement par la Russie d'une guerre totale contre l'Ukraine, la défense de notre pays demeure une priorité clé», a-t-il poursuivi.

Les autorités ukrainiennes accusent les rebelles d'avoir déclenché une «offensive majeure» avec plus de 10 chars et 1 000 hommes contre leurs positions à Mariinka, à une vingtaine de kilomètres de Donetsk, mercredi à l'aube.

VIDEO. Porochenko craint une reprise des violences en Ukraine 

Moscou accuse Kiev de «provocations»

Dans un rapport, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a indiqué avoir observé le «mouvement d'un grand nombre d'armes lourdes dans les territoires contrôlés par la République populaire de Donetsk, généralement vers l'ouest de la ligne de front, près de Mariinka, avant et pendant les combats».

Tandis que les rebelles ont nié toute implication dans l'offensive, la Russie, accusée par l'Ukraine et par les Occidentaux de soutenir et d'armer les séparatistes prorusses, a pour sa part dénoncé des «provocations» ukrainiennes. Les accords de Minsk 2, signés le 12 février, «sont en permanence menacés de voler en éclats à cause des actes des autorités de Kiev», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, cité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4369955 le vendredi 5 juin 2015 à 12:08

    Israel lui, occupe des territoires depuis 1967 impunément ...

  • melvyn1 le vendredi 5 juin 2015 à 11:25

    C'est marrant, dans le temps , les rebelles, ont les appelaient des résistants !Car enfin, ils n'ont rien demandés eux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ah oui, simplement de vivre comme avant !