Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU n'aboutit à aucun consensus

le
0
Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU n'aboutit à aucun consensus
Ukraine : le Conseil de sécurité de l'ONU n'aboutit à aucun consensus

Pour la cinquième fois en dix jours, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni à huis clos sur la crise ukrainienne lundi. Les négociations entre Russes et Occidentaux n'ont abouti pour l'instant à aucun compromis et la réunion demandée par l'Ukraine s'est terminée par un dialogue de sourds. Le référendum du 16 mars dans la péninsule de Crimée, initié par le parlement pro-russe de cette République autonome ukrainienne pour un rattachement éventuel à la Russie, était au centre des débats. Ce scrutin est jugé illégal par Kiev et les Occidentaux.

Pour l'ambassadeur français Gérard Araud, «si la Crimée devait être annexée par la Russie cela serait très dangereux». «Cette réunion était un appel à la Russie à ne pas aller dans cette direction et à entamer une négociation», a-t-il poursuivi. Mais malgré la pression occidentale, «les Russes ne montrent aucun signe qu'il sont prêts à nous écouter». «La situation s'aggrave de jour en jour (..) il y a un sentiment d'urgence», a-t-il encore déclaré à l'issue d'une réunion qui a duré deux heures à peine.

L'Otan a annoncé lundi l'envoi d'avions-radars Awacs pour effectuer des missions de reconnaissance au dessus de la Pologne et de la Roumanie, voisines de l'Ukraine. Ces vols «vont renforcer la capacité de surveillance de la situation» de l'Otan et «prendront place uniquement au dessus du territoire» de pays appartenant à l'Alliance atlantique, a précisé un responsable à Bruxelles. Il précise qu'il «ne s'agit absolument pas de faire monter la tension». Les Etats-Unis, pays le plus puissant de l'Otan, ont parallèlement décidé d'intensifier les entraînements aériens conjoints avec la Pologne et d'augmenter leur participation à la protection de l'espace aérien des pays baltes.

VIDEO. Kiev : rassemblement de soutien au nouveau pouvoir

Cameron : « Un test pour l'Europe »

Plus tôt, l'Union européenne s'était inquiétée de l'absence de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant