Ukraine : la voiture d'un des chefs insurgés explose à Donetsk

le
2
Ukraine : la voiture d'un des chefs insurgés explose à Donetsk
Ukraine : la voiture d'un des chefs insurgés explose à Donetsk

La voiture du chef des insurgés séparatistes de Donetsk, Denis Pouchiline, a été la cible d'une explosion, ce jeudi dans l'est de l'Ukraine. L'attaque a tué deux personnes de son entourage et fait deux blessés.

Denis Pouchiline qui n'était pas dans la voiture au moment de l'explosion. «L'un de ceux qui ont été blessés dans l'explosion (...) est décédé à l'hôpital», a indiqué le service de presse des séparatistes sur Twitter. Un peu plus tard, il a ajouté qu'«un autre est mort à l'hôpital des suites de cet attentat terroriste devant le bâtiment du gouvernement de la République populaire de Donetsk (auto-proclamée)».

La violente explosion, suivie de plusieurs autres moins fortes qui ressemblaient à des tirs d'artillerie, a retenti peu après 22 heures, heure locale (21 heures en France) dans le centre de Donetsk, bastion séparatiste pro-russe. Le quartier-général des séparatistes est situé dans l'ancien bâtiment du gouvernement au centre de la ville minière de Donetsk. 

Porochenko présente à Poutine son plan de paix pour l'Est séparatiste

Alors que la tension continue d'être vive à l'Est de l'Ukraine, entre armée ukrainienne et séparatistes pro-russes, le président Petro Porochenko a présenté à Vladimir Poutine son plan de paix pour l'Est séparatiste pro-russe. Les deux hommes ont eu un premier échange «substantiel» ce jeudi. C'était le premier après une brève rencontre il y a une semaine en France qui avait fait naître un espoir d'apaisement.

Selon Kiev, les deux dirigeants «ont parlé des mesures à prendre pour obtenir un cessez-le-feu et parvenir à une sortie de crise pacifique». Quelques heures plus tôt, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait encore dénoncé «l'absence d'un quelconque progrès dans les efforts d'apaisement de la violence» et la poursuite de l'«opération répressive» de Kiev pour mater l'insurrection pro-russe.

Des chars «soviétiques» sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le vendredi 13 juin 2014 à 07:36

    Une armée de pleutres qui tire sur tout ce qui bouge= Crime de guerre.

  • v.sasoon le vendredi 13 juin 2014 à 06:37

    gouvernement ukrainien = assassin https://twitter.com/Hooli_Gan/status/477226052746760192