Ukraine : la Russie prête à réduire le gaz pour certains pays d'Europe

le
2
Ukraine : la Russie prête à réduire le gaz pour certains pays d'Europe
Ukraine : la Russie prête à réduire le gaz pour certains pays d'Europe

Gaz et dépendances, un jeu dangereux pour l'Europe. La Russie a une nouvelle fois brandi l'arme du gaz face à l'UE. Le président russe Vladimir Poutine s'est en effet dit prêt à couper la livraison à plusieurs pays d'Europe via l'Ukraine, à en croire le Premier ministre Slovaque, qui dit avoir eu le leader russe au téléphone.

«Vladimir Poutine s'est dit prêt à couper les livraisons de gaz à l'Europe via l'Ukraine si Kiev ne paie pas sa facture», affirme le Slovaque Robert Fico. «Aujourd'hui, plusieurs pays membres de l'UE, dont la Slovaquie, ont été informés par le président Poutine qu'il n'y aura pas de livraisons à l'Europe si l'Ukraine ne paie pas sa facture d'ici au 1er juin», poursuit-il. 

En Europe, certains pays, notamment les plus proches de la Russie, sont très dépendants du gaz en provenance de Moscou. La Bulgarie est dépendante à 100%, la Roumanie, à 98%, la Pologne à 90%, la République Tchèque à 88%... A l'inverse, les pays les plus éloignés de la Russie, sont moins dépendants au gaz russe comme la France, 14%, les Pays-Bas, 16%, ou l'Italie 20%. L'UE importe le quart de son gaz de Russie, dont près de la moitié transite par l'Ukraine. Une coupure du robinet ukrainien handicaperait bon nombre pays de l'est de l'Europe. 

La Russie appelle l'UE à une implication plus active dans la crise du gaz

Signe d'irritation, le Kremlin a publié un message aux leaders européens, ce jour, sur son site internet. Dans sa lettre il enjoint l'UE à une implication «plus active». Il entame la lettre ainsi : «Chers collègues. Début avril, nous avons suggéré des consultations immédiates pour travailler sur une approche coordonnée pour la stabilisation de l'économie ukrainienne et assurer les livraisons et transit de gaz naturel, en accord avec les termes contractuels». 

«Plus d'un mois a passé. Des consultations ont eu lieu à Moscou, nos partenaires ont partagé nos inquiétudes sur la situation ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le jeudi 22 mai 2014 à 22:47

    Les américain veulent prendre le marché européen du gaz aux russes. Biden Junior a été bombardé à la tête de la principale société gazière d'ukraine Les russes vendront leur gaz aux chinois. Par contre le gaz de schiste risque de couter plus cher que le gaz russe. GDF est impliqué depuis un certain temps dans un gros projet de terminal pour l'export de gaz américain, mis en route avant que la situation dégénère en ukraine.....

  • ljay1 le jeudi 22 mai 2014 à 18:04

    C'est en réaction aux sanctions allemandes ............