Ukraine : la Russie dément un cessez-le-feu, Kiev rejette le plan de Poutine

le
7
Ukraine : la Russie dément un cessez-le-feu, Kiev rejette le plan de Poutine
Ukraine : la Russie dément un cessez-le-feu, Kiev rejette le plan de Poutine

Le flou le plus absolu entoure les intentions du Kremlin dans le dossier ukrainien ce mercredi soir. La journée avait pourtant commencé par une lueur d'espoir, avec l'annonce par Kiev d'un cessez-le-feu négocié entre Vladimir Poutine et Petro Porochenko. Mais c'était sans compter sur l'ambiguïté de Moscou qui a démenti cette information pour ne pas paraître impliquée dans le conflit, tout en reconnaissant avoir bon espoir d'obtenir un accord rapidement. Vladimir Poutine a ensuite présenté un plan de sortie de crise que Kiev a finalement rejeté en début de soirée, le qualifiant de «poudre aux yeux» à destination de l'Occident. Retour à la case départ. 

Une conversation...et deux interprétations

Tout est parti d'un coup de téléphone entre le président russe et son homologue ukrainien ce mercredi matin. «Les dirigeants ont échangé leurs points de vue sur le fait que la priorité devait être donnée à la fin de l'effusion de sang dans le sud-est du pays», a expliqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ajoutant que «les points de vue des deux présidents concernant les moyens de sortie de cette grave crise correspondent en grande partie».

 

Ce que Moscou n'avait sans doute pas prévu, c'est que la présidence ukrainienne annonce dans la foulée de cette conversation un accord sur un cessez-le feu permanent. «Le président ukrainien a discuté avec le président russe d'un cessez-le-feu total (...) Ils sont tombés d'accord sur un cessez-le-feu dans le Donbass», a en effet annoncé Kiev...au grand dam de la Russie, qui a toujours nié son implication dans le conflit ! La Russie ne pouvait pas négocier de cessez-le-feu parce qu'elle «n'est pas partie prenante du conflit», a ainsi rétorqué le Kremlin, confirmant en revanche que «Poutine et Porochenko ont en effet discuté des mesures qui seraient favorables à un cessez-le-feu entre les rebelles et les forces ukrainiennes. 

«Nous avons tout simplement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le mercredi 3 sept 2014 à 18:15

    Les conditions pour la livraison du premier navire Mistral à la Russie ne sont pas réunies, selon l'Elysée. Très bien! Le ptigro s'améliore

  • M7361806 le mercredi 3 sept 2014 à 17:40

    IL EST BIEN ROSE ? ce petit cochon

  • M6445098 le mercredi 3 sept 2014 à 17:12

    et bien voilà, tout est bien qui finit bien.Russie et Ukraine se réconcilient. cela ne va pas arranger nos amis américains...

  • M8637171 le mercredi 3 sept 2014 à 16:54

    v.sasoon. Personne à part les soutiens fanatisés de Poutine pensent comme vous. En fait vous maniez l'ironie. Vous voulez certainement montrer l'idiotie des admirateurs de poutine qui nient l'évidence.

  • v.sasoon le mercredi 3 sept 2014 à 10:14

    tiens l'afp a dit combattant rebelle, et pas combattant russes.Ils comprennent qu'a force de mentir ils perdent toute crdibilité?

  • Berg690 le mercredi 3 sept 2014 à 10:03

    Je n'ai pas entendu Hollande et Obama faire le moindre déclaration d’écœurement.

  • Berg690 le mercredi 3 sept 2014 à 10:00

    Le SBU nouveau a encore frappé! Le journaliste Andreï Stenine a été retrouvé dans une voiture calcinée. Il était aux mains des fachos depuis le 5 Août... Un autre journaliste russe est dans la même situation. Bientôt sont tour?