Ukraine : la police disperse violemment une manifestation d'opposants

le
0
Ukraine : la police disperse violemment une manifestation d'opposants
Ukraine : la police disperse violemment une manifestation d'opposants

Les forces antiémeutes ont évacué violemment samedi matin les manifestants d'opposition restés dans le centre de Kiev, faisant des dizaines de blessés. Selon médias et témoins, l'assaut a commencé au petit matin sur la place de l'Indépendance, où restaient environ un millier de militants d'opposition après une manifestation vendredi soir. La police de Kiev a confirmé l'interpellation de 31 personnes, «pour hooliganisme et refus d'obtempérer», dont la plupart ont été relâchés par la suite.

«La manifestation a été dispersée de manière sauvage, il y a des dizaines de blessés et des dizaines d'interpellés, a écrit le député Andreï Chevchenko sur Twitter. L'Ukraine n'avait encore rien vu de tel». Le site d'information proche de l'opposition Ukrainskaia Pravda a mis en ligne des photographies de manifestants le visage en sang, et des vidéos montrant apparemment des policiers antiémeutes intervenant à coups de matraque. «Ils nous ont encerclés, puis ils ont commencé à avancer en frappant tout le monde, hommes, femmes, les gens tombaient, ils les battaient. Je me suis évanouie, les garçons m'ont portée, a raconté une jeune femme sur une de ces vidéos. Je me suis réveillée dans une ambulance, avec des gens qui avaient le visage en sang».

«Les gens criaient, pleuraient, s'évanouissaient»

«Nous dansions, sautions et scandions des slogans pacifiques, raconte Maria Tchalykh, une étudiante de 17 ans, qui manifestait sur la place. Ils ont commencé à battre tout le monde sans distinction. Ils battaient les vieux, les filles, même un enfant. Son visage était couvert de sang. Les gens criaient, pleuraient, certains s'évanouissaient». Selon elle, les forces antiémeutes traînaient les manifestants et les frappaient à coups de pied. Elle a elle-même perdu connaissance et s'est réveillée dans une ambulance. Elle a confirmé que des dizaines de personnes avaient été blessés.

L'ambassadeur des Etats-Unis en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant