Ukraine : la motion de défiance contre le gouvernement rejetée

le
0
Ukraine : la motion de défiance contre le gouvernement rejetée
Ukraine : la motion de défiance contre le gouvernement rejetée

Le Parlement ukrainien a rejeté mardi la motion de défiance contre le gouvernement de Mykola Azarov tenu responsable par l'opposition de l'échec de l'intégration à l'UE et de la répression des manifestants pro-européens, alors que le président Viktor Ianoukovitch s'est rendu en Chine, malgré une mobilisation inédite. Seulement 186 députés ont soutenu le texte proposé par trois groupes de l'opposition, alors qu'une majorité de 226 voix était requise. Le Parti des régions, au pouvoir, n'a pas participé au vote.

«Nous n'allons pas soutenir cette motion, c'est une décision insensée qui mène à l'impasse», a déclaré avant le vote le député Volodymyr Oliïnyk du Parti des régions. «Vous avez besoin de bouleversements et l'Ukraine n'a pas besoin de vous. L'Ukraine a besoin de stabilité», a poursuivi le député en s'adressant à l'opposition. En s'exprimant devant les députés avant le vote, M. Azarov a demandé pardon pour les violences policières contre des manifestants samedi à Kiev qui avaient fait des dizaines de blessés. Il a ajouté à ce sujet : «Je vais en tirer des conclusions fermes et il y aura des remaniements au sein du gouvernement», a-t-il ajouté. M. Azarov a toutefois mis en garde les manifestants qui bloquent depuis lundi le siège du gouvernement. «J'appelle tous ceux qui ont pris ses décisions illégales de bloquer le gouvernement d'arrêter. Vous violez ainsi le code pénal et vous en serez tenus responsables», a-t-il souligné.

Il a par ailleurs assuré que l'Ukraine allait poursuivre son intégration européenne et qu'une délégation gouvernementale se rendrait à Bruxelles la semaine prochaine. L'intervention de M. Azarov, en russe, a été accompagnée de cris désapprobateurs des députés de l'opposition.

Devant le parlement encerclé par un cordon des représentants des forces de l'ordre casqués face à des milliers d'Ukrainiens qui bloquaient encore ce mardi le Parlement à Kiev pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant