Ukraine : la guerre linguistique relancée

le
0
Une loi visant à mettre en avant la langue russe dans les institutions ukrainiennes ravive la fronde contre le président Viktor Ianoukovitch.

C'est au moment où elle célèbre le 21e anniversaire de son indépendance que l'Ukraine s'offre une de ses crises politiques dont elle a le secret. Le vote à la hâte, mardi 4 février d'une loi visant à renforcer l'usage de la langue russe a ravivé l'éternelle division entre la partie ouest, nationaliste et identitaire, plutôt orientée vers l'Occident, et la façade orientale, plus conservatrice et russophile. Jeudi des centaines d'opposants au chef de l'État, partisans de l'ancienne première ministre Ioulia Timochenko aujourd'hui emprisonnée, étaient réunis au centre de la capitale, devant la symbolique Maison de l'Ukraine, pour protester contre ce projet de loi. La veille, la police avait dispersé la foule à coups de gaz lacrymogènes au cours d'affrontements qui ont fait plusieurs blessés.

Pas de compromis

Survenant moins de quatre mois avant les élections parlementaires, au moment où le pouvoir est malmené dans les sondages, l'offensive législative est venue du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant