Ukraine : la Crimée passe à l'heure russe au lendemain du référendum

le
5
Ukraine : la Crimée passe à l'heure russe au lendemain du référendum
Ukraine : la Crimée passe à l'heure russe au lendemain du référendum

Après le référendum qui a plébiscité dimanche à près de 97% la sécession de la province, le Parlement de Crimée a voté lundi à l'unanimité des parlementaires présents le rattachement à la Fédération de Russie et la nationalisation des biens de l'Etat ukrainien. «La République de Crimée demande aux Nations unies et à tous les pays du monde de la reconnaître comme un Etat indépendant», stipule le texte adopté par le Parlement à Simféropol. Et elle demande à la Fédération de Russie «de l'accepter comme l'un de ses membres». Sur place, la «russification» est en marche :

La Crimée passe au rouble. Décision hautement symbolique, le rouble est désormais la monnaie officielle de la république séparatiste de Crimée, a annoncé le Parlement local. La hryvnia, la monnaie ukrainienne qui avait cours jusqu'à présent, sera acceptée parallèlement jusqu'au 1er janvier 2016, a précisé le parlement sur son site internet.

Une délégation du Parlement de Crimée doit partir aujourd'hui pour Moscou, où la Douma (chambre basse du Parlement russe) doit voter vendredi en faveur de l'inclusion de la péninsule à la Fédération de Russie. Serguiï Axionov, Premier ministre de Crimée a assuré hier «Nous rentrons à la maison !» et précisé que la région passerait le 30 mars prochain à l'heure de Moscou. Il avait auparavant estimé que la transition de toutes les institutions de Crimée vers la Russie prendrait au moins un an.

Moscou envoie 295 millions d'euros à la Crimée. Vladimir Poutine s'exprimera ce mardi devant le parlement russe sur ce vote en Crimée. Moscou a également suggéré la création d'un groupe international «de soutien» à l'Ukraine. «En prenant en compte les demandes des Etats-Unis et des Etats européens, nous avons préparé et transmis il y a une semaine à nos principaux partenaires (...) des propositions», détaille le ministère russe des Affaires étrangères. La Russie a également ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le lundi 17 mar 2014 à 13:49

    @j.delan en parlant de farce politique croyez vous vraimet que le sort que les occidentaux réservent aux ukrainiens n'est pas une belle farce politique et qu'il est compréhensible qu'il préfèrent massivement rejoindre la russie qu'attendre le sort que les gentils occidentaux leur réservent? franchment si on me donne à choisir entre l'ukraine et la Russie je choisis la russie sans hésitation.

  • ZvR le lundi 17 mar 2014 à 13:41

    @bouchet, vous devriez respirer profondément et penser à prendre des vacances. Les gens de Crimée on fait leur choix et c'est la russie, c'est leur vie. Mais vous savez certainement mieux ce qui est bon pour eux; il faudrait peut être les bombarder un bon coup pour qu'ils voient enfin la lumière? pour le moment ce sont les ukrainiens qui payent les pots que nous cassons chez eux. si vous n'y pensez pas, eux y pensent très certainement .

  • dgui2 le lundi 17 mar 2014 à 10:14

    Cela ressemble à l'affaire du KOSOVO en 1999 mais à l'envers. Souvenez vous: on a bombardé la Serbie. Les Kosovars se sont déclarés indépendants (par référendum) et l'UE a été la ptremière à trouver cela très bien. Aujourd'hui, le KOSOVO vous revient en boomerang dans la gu.eule !

  • bouchet1 le lundi 17 mar 2014 à 09:43

    plus un sous pour l'envahisseur russe, faites attention d'ou proviennent vos achats... éviter de financer envahisseur... et pensez à faire de même pour l'envahisseur du Tibet, merci pour les victimes

  • j.delan le lundi 17 mar 2014 à 09:33

    Taux de participation ????, approbation qui rappelle furieusement une autre époque; tout cela relève de la farce politique et ne peut convaincre.