Ukraine : l'opposition évacue la mairie de Kiev avant une nouvelle manifestation

le
0
Ukraine : l'opposition évacue la mairie de Kiev avant une nouvelle manifestation
Ukraine : l'opposition évacue la mairie de Kiev avant une nouvelle manifestation

Et de onze! La lassitude et la résignation ne gagnent pas l'opposition ukrainienne. Pour la onzième fois depuis le début de la contestation il y a trois mois, les opposants au président Viktor Ianoukovitch se mobilisent massivement dans la rue dimanche à Kiev.  Cette nouvelle démonstration de force a été précédée ce matin par l'évacuation de la mairie, une «concession» réclamée par le pouvoir pour amnistier les 234 militants arrêtés depuis décembre et libérés vendredi.

Le départ de ce haut lieu de la contestation était un préalable exigé par les autorités pour lever les accusations pesant sur les ex-prisonniers, de lourdes peines allant jusqu'à 15 ans de prison, en vertu d'une loi d'amnistie adoptée en janvier. «La mairie est pratiquement évacuée», a déclaré le «commandant» des lieux, Rouslan Andriïko, du parti d'opposition nationaliste Svoboda.

«QG de la révolution»

Le «Conseil du Maïdan», composé de représentants des partis d'opposition et de militants civils, avait annoncé samedi s'être mis d'accord pour une évacuation prochaine de la mairie, transformée en «QG de la révolution». Le bâtiment était devenu un lieu très symbolique de la contestation tout comme le Maïdan tout proche, place centrale de Kiev occupée depuis la volte-face pro-russe du président Viktor Ianoukovitch fin novembre, au détriment d'un rapprochement avec l'Union européenne.

Située sur le boulevard central Khrechtchatik, la mairie avait été prise d'assaut le 1er décembre, en marge d'une manifestation monstre, à la suite de la dispersion violente la veille d'étudiants dans le centre de Kiev. Le bâtiment, où avaient été mises en place une cantine et un hôpital de fortune, hébergeait jusqu'à 700 manifestants.

«Il faut aller jusqu'au bout»

L'évacuation du bâtiment survient alors que les manifestants doivent se réunir à midi sur le Maïdan, la place de l'Indépendance dans le centre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant