Ukraine : Kiev prêt à introduire la loi martiale en cas d'échec diplomatique

le
1
Ukraine : Kiev prêt à introduire la loi martiale en cas d'échec diplomatique
Ukraine : Kiev prêt à introduire la loi martiale en cas d'échec diplomatique

Le sommet de Minsk pour la paix est le fruit de l'initiative de paix franco-allemande présentée la semaine dernière à Kiev, puis à Moscou. Pour le président ukrainien Petro Porochenko, elle représente «l'une des dernières chances d'instaurer un cessez-le-feu inconditionnel et un retrait des armes lourdes». Juste avant le sommet il s'est dit prêt à «introduire la loi martiale sur tout le territoire ukrainien» en cas d'échec. C'est la première fois que Kiev évoque cette possibilité.

En milieu de journée, les quatre puissances ont confirmé leur présence à la table des négociations, qui doivent débuter à 16h30. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que des «progrès notables» avaient eu lieu lors des derniers rendez-vous de préparation de la grande rencontre.  Juste avant le sommet,  les combats faisaient encore rage. Au moins 47 personnes, dont 19 soldats ukrainiens, ont été tuées au cours des dernières 24 heures dans l'est rebelle du pays.

Porochenko : l'Ukraine et l'UE parleront «d'une seule voix». «Nous sommes pour la paix mais s'il le faut, nous allons casser la gueule (à l'ennemi). Si nous devons défendre notre terre, nous allons le faire. Malheureusement, nous devons être prêts pour ces deux options», a lancé le président ukrainien qui s'est dit prêt à «introduire la loi martiale sur tout le territoire ukrainien» en cas d'échec. Celle-ci autorise l'instauration d'un couvre-feu, la censure, des limitations de la liberté de circulation ou l'interdiction d'ONG ou de partis politiques «dont l'activité menace la souveraineté du pays». Petro Porochenko a également affirmé que Kiev, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel parleraient «d'une seule voix» à Minsk pour réclamer un cessez-le-feu inconditionnel. «La priorité est un cessez-le-feu sans conditions préalables», a ajouté le président.

VIDEO. Ukraine : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 11 fév 2015 à 16:48

    Il suffit seulement que l'armée se révolte, ça viendra bien un jour.