Ukraine : Ianoukovitch tente d'apaiser une situation explosive

le
0
Ukraine : Ianoukovitch tente d'apaiser une situation explosive
Ukraine : Ianoukovitch tente d'apaiser une situation explosive

Trouver des points d'accord et vite. Alors que la crise en Ukraine s'accélère, avec des manifestations qui ont fait cinq morts et plus de 300 blessés, le régime contesté cherche à apaiser la situation. Dépassé par les événements et le déchaînement de violence dans la capitale Kiev, le président Viktor Ianoukovitch, se voit contraint de discuter avec l'opposition. 

  

Ianoukovitch rencontre les trois leaders de l'opposition. Sous la pression de ses opposants politiques, parties prenantes du mouvement contestataire et pro-européen Euromaïdan, Viktor Ianoukovitch a accepté de rencontrer une nouvelle fois l'opposition, ce jeudi. Autour de la table : le boxeur Vitali Klitschko, du parti Oudar (Coup), Arséni Iatseniouk, du parti Batkivchtchina (Patrie) de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko ainsi qu'Oleg Tiagnybok, du parti nationaliste Svoboda (Liberté). Il s'agit de «trouver une sortie de crise avec les chefs de file des fractions parlementaires de l'opposition», décrypte la présidence dans un communiqué. 

Une première rencontre s'était tenue mercredi sans qu'aucune solution ne soit esquissée, Vitali Klitschko avait alors prévenu : le président doit proposer des concessions, auquel cas l'opposition lancerait «une offensive». Un ultimatum qui s'achève ce jeudi soir. Les opposants souhaitent une démission du gouvernement. 

La violence des berkout captée dans une vidéo

Un sms alarmant des autorités «Cher souscripteur, vous êtes enregistré comme étant participant aux émeutes». Des récits de protestataires qui ont perdu la vue en raison de tirs de flashballs. Un journaliste russe interpellé et battu (voir photo ci-dessous). La violence des berkout, policiers antiémeute, inquiète. Mais c'est surtout la preuve en vidéo de la maltraitance policière, diffusée ce jeudi, qui a glacé le sang des manifestants pro-européens.

Relayées par le site Ukrainska Pravda et YouTube, les images montrent un homme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant