Ukraine-Fouilles entravées sur le site du crash de la Malaysian

le
0

DONETSK, Ukraine, 2 août (Reuters) - Les experts travaillant sur le site du crash du Boeing de la Malaysian Airlines abattu le mois dernier dans l'est de l'Ukraine ont cessé leurs recherches samedi sur une partie de la zone en raison de bombardements à proximité, a annoncé l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Selon Alexander Hug, directeur adjoint de la mission en Ukraine de l'OSCE, les experts ont travaillé sans problème sur la principale partie du site, mais, malgré le cessez-le-feu local accepté par l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes, des bombardements ont été entendus à environ deux kilomètres d'un second secteur où sont tombés les débris de l'avion. "Nous avons eu aussi un deuxième détachement aujourd'hui, qui a essayé de regarder un autre site des débris, à environ sept kilomètres", a déclaré à la presse Alexander Hug, dont la mission avait un groupe d'observateurs aux côtés des experts internationaux. "Nous avons dû abandonner cette visite en raison des bombardements près de ce site", a-t-il ajouté. Les experts sont finalement parvenus sur le site du crash vendredi après plusieurs jours d'incertitude compte tenu de la dangerosité des routes menant sur les lieux à partir de la grande ville la plus proche, Donetsk, aux mains de rebelles. Selon les autorités ukrainiennes, 80 corps sur 298 victimes n'ont pas encore été retrouvés. Vendredi, de nouveaux restes humains ont été récupérés. Les résultats des recherches de samedi n'ont pas été donnés. (Maria Tvetkova; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant