Ukraine : flambée de violences devant le Parlement

le
0
Un policier de la Garde nationale a été mortellement touché et au moins 90 autres policiers ont été blessés, ont indiqué les autorités du pays.
Un policier de la Garde nationale a été mortellement touché et au moins 90 autres policiers ont été blessés, ont indiqué les autorités du pays.

De violents combats ont éclaté lundi entre les forces de l'ordre ukrainiennes et des manifestants devant le Parlement à Kiev, et le bilan est lourd. Un policier de la Garde nationale a été mortellement touché et au moins 90 autres policiers ont été blessés, ont indiqué les autorités du pays. Plusieurs journalistes ont aussi été blessés, dont un photographe français touché à la tête par un pavé.

Pourquoi ces heurts ?

À 12 h 30, le Parlement ukrainien votait le controversé projet de loi de décentralisation, donnant davantage d'autonomie aux régions pro-russes de l'est du pays. Une réforme qui avait été exigée par les alliés occidentaux de l'Ukraine, qui y voient un moyen d'apaiser le conflit armé avec la Russie. Un total de 265 députés ont voté en faveur de la loi. La séance a été houleuse et des députés opposés au projet, qu'ils jugent "anti-ukrainien" et "pro-Poutine", ont bloqué l'accès à la tribune parlementaire et scandé "Honte !"

Que s'est-il passé ensuite ?

"Les nationalistes ukrainiens du parti Svoboda se sont rassemblés dans la matinée pour s'opposer au vote de la réforme. Ils avaient installé une tribune à l'extérieur du Parlement, et ils enchaînaient les discours et les chants patriotiques. Ils étaient environ 500. Face à eux, presque autant de policiers", raconte Paul Gogo, correspondant à Libération en Ukraine.

  

Quand le résultat du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant