Ukraine : fin du cessez-le-feu et reprise de l'offensive contre les «rebelles»

le
0
Ukraine : fin du cessez-le-feu et reprise de l'offensive contre les «rebelles»
Ukraine : fin du cessez-le-feu et reprise de l'offensive contre les «rebelles»

Fin de la trêve en Ukraine. L'opération «antiterroriste» contre les rebelles prorusses dans l'est du pays a repris ce mardi matin, a annoncé le président du parlement, Oleksandr Tourtchinov. «Les forces armées effectuent des frappes contre les bases et les bastions des terroristes», a-t-il dit, le terme de «terroriste» renvoyant aux séparatistes prorusses. Le président, Petro Porochenko, avait annoncé dans la nuit de lundi à mardi que le cessez-le-feu avec les séparatistes n'était pas renouvelé et que les forces ukrainiennes allaient «passer à l'attaque».

L'agence Itar-Tass rapporte ainsi que l'armée ukrainienne a envoyé des renforts d'artillerie dans l'est du pays. Des avions supplémentaires seraient également prêts à intervenir. L'agence Reuters annonce pour sa part que des bombardements ont lieu. «Désormais, (Petro Porochenko) endosse complètement cette responsabilité (des opérations militaires). Pas seulement d'un point de vue militaire, mais également politique, ce qui est bien plus important», a dénoncé le président russe, Vladimir Poutine. Le ministère russe des Affaires étrangères a, lui, exprimé ses «profonds regrets» après l'arrêt du cessez-le-feu. «Nous demandons aux autorités ukrainiennes de ne pas bombarder villes et villages. Il faudra répondre des crimes commis contre les populations civiles», a-t-il ajouté. Il a par ailleurs demandé à ses partenaires occidentaux «de cesser d'utiliser l'Ukraine comme monnaie d'échange dans les jeux géopolitiques».

Vers de nouvelles sanctions

Sur le terrain, la situation apparaissait inchangée par rapport aux derniers jours de cessez-le-feu, marqués par de nombreux incidents dont les deux parties s'étaient rejeté la responsabilité. Le plus grave incident rapporté depuis l'expiration de ce cessez-le-feu, lundi à 21 heures, s'est produit mardi matin à Kramatorsk, dans la région de Donetsk, où des tirs d'origine inconnue ont fait quatre morts à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant