Ukraine : face aux sanctions, Moscou menace... les astronautes de l'ISS

le
2
Ukraine : face aux sanctions, Moscou menace... les astronautes de l'ISS
Ukraine : face aux sanctions, Moscou menace... les astronautes de l'ISS

Jusqu'ici, le bras de fer entre Moscou et les pays occidentaux au sujet de la crise en Ukraine avait épargné la Station spatiale internationale (ISS), gérée par les Américains, les Russes, les Européens, les Japonais et les Canadiens. Mais la trêve des étoiles semble terminée : les Etats-Unis «exposent» leurs astronautes en adoptant des sanctions contre Moscou qui peuvent toucher le secteur spatial russe, a prévenu mardi le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine.

Les Etats-Unis ont en effet annoncé lundi, parmi une nouvelle série de sanctions contre la Russie, qu'ils allaient revoir les conditions d'autorisation à l'exportation en Russie de certains équipements de haute technologie susceptibles d'avoir un usage militaire. Or, le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a admis mardi dans une interview au site d'information Gazeta.ru que ces sanctions pouvaient affecter le secteur des lancements d'engins spatiaux.

La Station spatiale internationale photographiée en 2011. (DR.)

Des pratiques « de l'époque de la Guerre froide »

Dmitri Rogozine, ancien représentant russe auprès de l'Otan qui figure depuis le mois de mars sur les listes américaine et européenne de responsables russes sanctionnés, a accusé les Etats-Unis de renouer avec les pratiques de l'époque de la Guerre froide, quand les Occidentaux appliquaient un embargo sur les livraisons d'équipements de haute technologie à l'Union soviétique.

«S'ils veulent frapper le secteur russe des fusées, ils vont automatiquement, par rebond, exposer leur cosmonautes de la Station spatiale internationale», a-t-il déclaré. Les vaisseaux russes Soyouz sont actuellement le seul moyen d'acheminer et de rapatrier des équipages de l'ISS. «Honnêtement, ils commencent à nous taper sur les nerfs avec leurs sanctions, et ne comprennent même pas qu'elles vont leur revenir en boomerang», a encore déclaré le vice-Premier ministre russe.

Sortie orbitale de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mardi 29 avr 2014 à 18:12

    Le Parisien est un organe de la CIA. Il faudra s'en souvenir.

  • jf2007 le mardi 29 avr 2014 à 17:43

    on oublie de reflechir dans notre monde "occidental" depuis trop longtemps maintenant