Ukraine : face aux sanctions, Moscou menace d'augmenter le prix du gaz

le
2
Ukraine : face aux sanctions, Moscou menace d'augmenter le prix du gaz
Ukraine : face aux sanctions, Moscou menace d'augmenter le prix du gaz

Alors que pour la première fois depuis le début de la crise en Ukraine l'Union européenne a pris mardi des sanctions économiques d'envergure* contre Moscou, la Russie, également frappée par de nouvelles mesures de rétorsion américaines, a menacé d'augmenter les prix de l'énergie. Elle s'est aussi employée à minimiser les sanctions

«Toutes les mesures seront prises, en cas de besoin, pour soutenir les banques (touchées par les sanctions, Ndlr), leurs clients et leurs créditeurs», a ainsi indiqué la Banque centrale de Russie dans un communiqué. Washington limite désormais les transactions avec trois des principales banques russes, et que l'UE a interdit aux investisseurs l'achat d'actions et d'obligations des banques d'Etat russes.

«Les sanctions concernant le secteur financier sont celles qui auront le plus de conséquences macroéconomiques, avec un risque accru pour la croissance et une pression à la baisse qui va se poursuivre sur le cours du rouble», a estimé la société d'investissement VTB (la seconde banque de Russie) capital dans une note d'analyse. Les effets à long terme s'annoncent difficiles, d'autant que l'économie russe s'essoufflait déjà avant la crise faute d'attirer suffisamment d'investissements et à cause du vieillissement de sa population.

Moscou menace l'UE d'une hausse des prix de l'énergie

Les sanctions annoncées par l'Union européenne vont «inéluctablement avoir pour résultat une hausse des prix sur le marché de l'énergie en Europe», a déclaré mercredi le ministère russe des Affaires étrangères, alors que le Vieux-Continent est dépendant du gaz russe. «La politique de l'UE ne se fonde plus aujourd'hui sur des faits vérifiés, mais elle est dictée par Washington», poursuit-il en estimant que  «l'UE est incapable de jouer un rôle autonome dans les affaires mondiales». Le ministère avait auparavant déclaré : «Les conséquences pour Washington de cette politique destructive et à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le mercredi 30 juil 2014 à 22:54

    Je pense que tout ce qui se passe actuellement va mal finir. Encore une fois c'est le peuple qui va trinquer et ceux qui créent tous ces désordres vont continuer à vivre en dehors du chaos.exemple : juppé, sarkosy et BHL pour la Lybie (y compris hollande qui avait voté pour la guerre)

  • Berg690 le mercredi 30 juil 2014 à 21:04

    L'UE cherche,l'UE va trouver et nous payer!