Ukraine-Des véhicules de l'OSCE détruits, une "intimidation"

le
0

KIEV, 9 août (Reuters) - Quatre véhicules blindés de l'OSCE ont été détruits par le feu dans l'est de l'Ukraine, annonce dimanche l'organisation selon laquelle ces attaques constituent des manoeuvres d'"intimidation" destinées à l'empêcher de mener à bien sa mission. Confrontée à une hostilité croissante dans les territoires aux mains des séparatistes, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a pour tâche de vérifier que accord de cessez-le-feu conclu en février est bien respecté. "Il semble que ce genre d'intimidations ait pour but d'empêcher l'OSCE de faire état de la situation dans cette zone", a déclaré à Kiev Alexandre Hug, chef adjoint de la mission en Ukraine. "Il y a semble-t-il des personnes qui aimeraient empêcher l'OSCE de constater ce qu'il se passe à Donetsk", a-t-il insisté, en précisant que l'organisation avaient à plusieurs reprises demandé aux autorités qui contrôlent de facto la ville d'assurer plus efficacement la sécurité de ses employés. Le chef autoproclamé de la République populaire de Donetsk, Denis Pouchiline, a condamné cette attaque, un "affront" selon lui, et affirmé que tout serait fait pour en trouver les auteurs. "Il est possible que les émissaires de l'OSCE n'aient pas toujours été objectifs (...), toujours est-il que nous ne voulons absolument pas la fin de ses opérations", a-t-il déclaré via un communiqué publié sur internet. Selon Alexandre Hug, l'OSCE n'a pas l'intention de se retirer de Donetsk. A plusieurs reprises, l'organisation a accusé à la fois les rebelles séparatistes et les forces fidèles au gouvernement de Kiev de violer la trêve et de ne pas retirer les pièces d'artillerie lourde comme le veut pourtant l'accord signé en février à Minsk. (Alessandra Prentice; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant