Ukraine : des tirs meurtriers à Marioupol fragilisent la trêve

le
1
Ukraine : des tirs meurtriers à Marioupol fragilisent la trêve
Ukraine : des tirs meurtriers à Marioupol fragilisent la trêve

Un cessez-le-feu décidément bien fragile. Alors que des heurts ont secoué les environs de Marioupol samedi soir, le maire de cette ville de l'est de l'Ukraine a annoncé ce dimanche matin qu'une femme avait été tuée, le premier décès depuis l'entrée en vigueur de la trêve. A Donetsk, la situation s'est également tendue près de l'aéroport.

Premières victimes à Marioupol Une femme a été tuée par des tirs dans la nuit de samedi à dimanche à Marioupol, a annoncé dimanche la mairie de ce port stratégique du sud-est de l'Ukraine. La mairie a également indiqué que trois autres habitants de la ville ont été blessés. 

Samedi soir, l'armée et les séparatistes pro-russes se sont affrontés tard à la limite de Marioupol. Tôt dimanche, la situation était«calme et sous contrôle» selon la mairie de Marioupol, mais les signes des combats de la nuit étaient bien visibles près du point de contrôle ukrainien, à la sortie est de Marioupol.

Un camion totalement détruit brûlait au bord de la route et plusieurs bâtiments à proximité étaient endommagés, les fenêtres soufflées. Dans une station-service à moitié détruite, un ballon de gaz continuait de brûler et risquait d'exploser, selon un habitant. La mairie de Marioupol a accusé les rebelles prorusses d'être à l'origine des tirs qui ont détruit la station service et visé le check-point est de la ville.

Le point de contrôle était toujours occupé par les forces ukrainiennes. Une vingtaine d'hommes étaient visibles, ainsi que trois chars. «Les tirs ont commencé vers 22h30», a expliqué Pacha, un combattant du bataillon de Vinitsa.

Tensions à Donetsk. Des tirs d'artillerie se sont produits dimanche près de l'aéroport de Donetsk, chef-lieu de la rébellion pro-russe dans l'est. 

A un check-point près de l'aéroport, théâtre d'intenses combats ces derniers mois entre forces gouvernementales et séparatistes pro-russes, on pouvait entendre des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le dimanche 7 sept 2014 à 15:59

    Copiez ce post.Il sera censuré dans une minute https://allainjules.com/2014/09/06/propagande-les-espions-dans-les-medias-mettent-en-danger-tous-les-journalistes/