Ukraine : des séparatistes prorusses tuent neuf soldats ukrainiens

le
1
Ukraine : des séparatistes prorusses tuent neuf soldats ukrainiens
Ukraine : des séparatistes prorusses tuent neuf soldats ukrainiens

Le bilan est lourd. A trois jours de l'élection présidentielle en Ukraine, au moins neuf soldats ukrainiens ont été tués dans deux attaques menées par des séparatistes prorusses dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Une vingtaine de personnes ont également été blessées. Ces violences font de ce jeudi la journée la plus sanglante pour l'armée depuis le début, en avril, de l'opération visant à reprendre le contrôle de l'est du pays.

Une attaque près de Volnovaha, dans la région de Donetsk, s'est produite dans la nuit à un barrage de contrôle tenu par l'armée ukrainienne. Selon le ministère de la Défense, les séparatistes ont utilisé mortiers et grenades, faisant exploser un véhicule. «8 soldats ukrainiens ont été tués et 17 blessés», d'après un porte-parole du ministère de la Défense. Près de Roubijne, dans la région de Lougansk, un soldat a été tué et deux autres blessés lorsque des «terroristes», le terme utilisé par les autorités de Kiev pour désigner les séparatistes armés, ont ouvert le feu sur un convoi militaire.

Environ 140 morts depuis le 13 avril

L'armée a lancé le 13 avril une opération militaire pour reprendre le contrôle des régions de Lougansk et de Donetsk, en grande partie sous le contrôle des séparatistes, qui ont proclamé leur souveraineté après des référendums d'indépendance. Depuis plusieurs jours, le «front de l'Est» connaissait une accalmie après les violences du début de la semaine quand un soldat ukrainien avait été tué. Selon des chiffres de l'ONU et des sources officielles ukrainiennes, environ 140 personnes, militaires ukrainiens, séparatistes pro-russes, civils, sont mortes dans les «violents affrontements» depuis le 13 avril.

Mercredi, le président par intérim Olexandre Tourtchinov, accompagné par les ministres de l'Intérieur et de la Défense, s'était rendu pour la première fois près de Slaviansk, un des bastions rebelles de l'Est, encerclé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le jeudi 22 mai 2014 à 15:46

    si c'etait l'inverse, le titre serait," acrochage avec les "terroristes" pro russes (comme pendant la guerre, les collabo traitaient les resistants de terroristes), 9 victimes."La facon de présenter les choses montre qui paye les journalistes)))))))))